Patrick Watson
Nouvelle Publié le

10 ans de Secret City Records | Les 10 meilleurs albums du label selon nous

Le label montréalais Secret City Records fête ses 10 ans et célébrera le tout dans le cadre d’une soirée au Rialto jeudi soir (dans le cadre de POP Montréal). L’équipe de Sors-tu.ca s’est amusé à classer les 10 meilleurs des 32 albums parus sous Secret City depuis 2006, selon nous.


10. Thus:OwlsTurning Rocks (2014)

Le couple désirait suivre un processus de création particulier avec ce troisième album. Cette fois-ci, Simon et Erika Angell voulaient aller au-delà des expérimentations en studio qui ont donné naissance aux albums précédents et mieux faire transparaître leur unité. Pari réussi.

– Isabelle Morin. Consultez notre critique.

9. Diamond RingsFree Dimensional (2012)

Il s’en est fait de l’électro-rock-pop-new-wave en 2012. Pas toujours du très bon. Pas toujours très original.

Mais Diamond Rings a réussi à en faire un très bon et très original en 2012 avec Free Dimensional. Le Torontois a passé près de 3 mois à Montréal afin de constituer cet album avec le producteur néo-écossais devenu montréalais Damian Taylor (The Killers, Bjork, The Prodigy). C’est glam, ça brille et ça donne envie de se déhancher. On attend encore une suite, quatre ans plus tard, alors que l’artiste s’est fait plutôt discret ces dernières années…

– Marc-André Mongrain. Consultez notre entrevue avec l’artiste en lien avec le lancement de cet album.

8. Basia Bulat – Good Advice (2016)

Avec son quatrième album, Basia Bulat défie les attentes.  En effet, la jeune chanteuse folk pousse son exploration musicale vers la musique pop, tandis qu’elle s’ouvre le cœur et l’âme sur des textes déchirants.  Car, difficile de le deviner à la première écoute, mais Good Avice fut écrit en réaction à une rupture amoureuse.  Et le tout se mélange merveilleusement bien.

Mine de rien, Good Advice est le troisième album de Basia Bulat a être nommé en vue du Prix Polaris.

– Jean-François Tremblay. Consultez notre critique complète de l’album.

7. The Barr BrothersSleeping Operators (2015)

Après un premier album plutôt bien accueilli par la critique en 2011, les Barr Brothers faisaient beaucoup jaser : tournée en Amérique du Nord, présence remarquée à Osheaga et prestation télévisée à l’émission de David Letterman. On les savait capables de bien belles choses, mais Sleeping Operator est venu confirmer, voire même amplifier leur réputation favorable avec tout ce qu’il faut de mélodies accrocheuses, d’arrangements raffinés et de songwriting ingénieux, sans compter toutes ces effluves exotiques provenant des divers pays visités par le groupe au cours de la tournée précédente.

– Marc-André Mongrain. Consultez notre entrevue avec le groupe lors de la sortie de cet album.

6. Emilie & Ogden – 10 000 – (2015)

Difficile de ne pas tomber sous le charme d’Emilie Kahn et de sa harpe. N’empêche, le défi de ne pas TROP ressembler à Joanna Newsom en créant de la chanson pop à harpe avec voix féminine était immense. Sur son premier album 10 000, Emilie & Ogden réussit ce défi haut la main, grâce à la qualité de son écriture et la délicatesse de l’interprétation, qui a de quoi faire hérisser le poil de bras.

Poursuivez la lecture vers le Top 5 par ici :

Événements à venir

Vos commentaires