2015 dans le tordeur
Critique Publié le

2015 dans le tordeur : #agréable #sucré

Décembre est arrivé et sonne le glas des bilans : c’est l’heure de revoir l’actualité sous tous ses angles et, espérons, de rire un peu. Alors que, depuis onze ans déjà, le Rideau Vert présente son incontournable formule, un autre variété (N.D.L.R. : en tournée, celle-ci) se paye maintenant la tête des personnalités qui ont fait la manchette. Avec 2015 dans le tordeur, présenté en première au Club le Dix30 de Brossard, le duo formé de Martin Proulx et Jocelyn Lebeau s’affirme et récidive.


Si leur nom échappe à votre culture, certaines de leurs imitations éveilleront votre mémoire, notamment celle d’Anne-Marie Dussault, qui a connu un savoureux tabac sur le web. Les deux comédiens sont également derrière Le 16 heures sur Télé-Québec et, plus récemment, Ça fait un bye sur ICI ARTV et ICI Tou.tv., séries critiquant toutes deux l’actualité avec humour. Pas étonnant de voir leur travail se transposer sur scène.

Pour y arriver, le duo s’est entouré de Joël Legendre à la mise en scène et d’un band, dont la direction musicale est assurée par David Rhéaume. La formation est complétée par Debbie Lynch-White, qui y joue et chante avec brio.

Mea Culpa, Joël Legendre ?

On voit déjà venir la question qui brûle vos lèvres : suite aux événements survenus dans un parc récemment, est-ce que le metteur en scène a risqué le jeu de l’autodérision? Eh bien oui! En se prêtant au choix des moments marquants de l’actualité, l’habitué des collectifs de fin d’années a aussi fait preuve d’humilité. Fallait s’y attendre, particulièrement que les sketchs présentés ratissaient large au niveau de l’actualité politique, culturelle et sportive.

De la très longue campagne électorale au passage de Madonna au Centre Bell, en passant par le procès de Lise Thibault ou le mariage de Julie et PKP, sans oublier une pensée pour nos cousins parisiens, les amoureux de l’actualité y trouveront leur compte. Quoi que les numéros courts, majoritairement au début du spectacle, étaient un peu trop expéditifs, d’autres font plaisir ou nous portent à réfléchir avant de rire un bon coup.

À cet effet, mentionnons les passages de Debbie Lynch-White, en Matricule 728, qui nous présentait avec délice son tout dernier livre audio pour enfant, un Lip Sync Battle où Denis Coderre a chanté Le goût de l’eau (de Michel Rivard) et Marcel Aubut La p’tite grenouille, en plus d’une imitation bien réussie de Céline Dion, nous expliquant l’actualité internationale… à sa façon!

Un coup de cœur de la soirée (et aussi un fantasme personnel) : les recettes pompettes appliquées aux émissions d’information. Quoi qu’assez pointue comme blague, il fut très divertissant d’assister à Découverte ou au bulletin de Céline Galipeau, tous deux animés un shooter à la main. Les nouvelles prennent soudainement une toute autre allure.

Somme toute, 2015 dans le tordeur est plus sucré que salé, mettant en plan les commentaires incisifs pour laisser place à l’absurdité et la légèreté. Quant aux sujets choisis, ils couvrent assez large pour rassembler les foules, une belle façon de célébrer la venue de la nouvelle année.


* 2015 dans le tordeur sera présenté dans diverses villes au Québec, jusqu’au 16 janvier 2016. Voir la fiche d’artiste de 2015 dans le tordeur pour toutes les dates et les villes visitées.

Vos commentaires