Montréal en lumière (festival)
Nouvelle Publié le

5 bonnes raisons de braver les bancs de neige pour Montréal en Lumière

Pour sa 20e édition présentée en collaboration avec Bell, Montréal en Lumière met les petits plats dans les grands, et prouve une fois encore qu’il est possible de vivre l’hiver autrement que sous les couvertures! Alors sortez vos tuques et mitaines, car l’incontournable événement se dessine du 21 février au 3 mars 2019 dans toute la ville!

Entre gastronomie, activités ludiques et spectacles en tout genre, la programmation s’avère immense et variée. Pour cette occasion, Sors-tu vous propose 5 bonnes raisons de braver les bancs de neige pour vous rendre dans l’un des plus grands festivals hivernaux au monde!

Photo par Frédérique Ménard-Aubin

 

1. (Re)découvrir les talents de la scène musicale québécoise

Si dans le cadre de Montréal en Lumière, la salle de l’Astral propose trois spectacles payants excitants avec le duo folk ontarien Whitehorse (23 février) et les sensibles Dominique Fils-Aimé (1er mars) et Soran (2 mars), le festival hivernal donne aussi accès à des concerts gratuits en extérieur qui mettent en lumière — et c’est le cas de le dire —/ des talents de la scène locale québécoise.

 Soran. Photo par Loïc Fortin

Durant la durée de l’évènement, le Chalet Bell mettra au défi les artistes de réchauffer la foule montréalaise, et les mélomanes ne devraient pas être déçus par le programme. Pour la première soirée du 21 février, c’est le groupe de pop électro Alfa Rococo qui ouvrira les festivités avec leur musique sucrée, avant que les rappeurs Seba & Horg déploient le lendemain sur scène leur énergie contagieuse. Le duo interprétera le 22 février des pièces de leur EP Grosso-Modo paru il y a un an. Un tremplin idéal pour le jeune rappeur Zach Zoya qui donnera, le 23 février, un coup de chaud au Chalet Bell avec ses titres énergiques. Une occasion pour le natif de Rouyn-Noranda de montrer au public qu’il se positionne comme la nouvelle promesse du rap anglophone québécois.

De Temps Antan (28 février) complètent la programmation avant que se succèdent, pour chaque soir au Chalet, les DJ Bell prêts à faire danser les foules dès 21 h. On compte parmi ceux-ci Musik Me Luv (21 février), Toast Dawg & Nerve (22 février), Voyage Funktastique (23 février) ou encore Nana Zen (28 février)!

 

2. Rire aux éclats dans le cadre chaleureux du Chalet Bell

Montréal en Lumière met l’accent sur la gastronomie… mais pas seulement à la Place des Arts! En attendant Juste Pour Rire et le Zoofest, le Chalet Bell accueillera de nombreux humoristes pour deux dimanches consécutifs. Dans le cadre des « Drôles de dimanches », présentés gratuitement de 20h à 22h, préparez-vous à rire aux larmes à l’écoute des sketchs de Joe Guérin, Daniel Grenier, Christine Morency, Jacob Ospian, Jean-Michel Martel ainsi que deux humoristes surprises le dimanche 24 février.

La semaine suivante, c’est Sam Breton, Sèxe Illégal, Jean-François Provençal, Les Grandes Crues, Michelle Desrochers et à nouveau Joe Guérin qui viendront faire rire la foule le dimanche 3 mars. Ces deux soirées seront en outre animées par des invités de marque avec en premier lieu Richardson Zéphir pour la soirée du 24 février, et Alphé Gagné le 3 mars.

3. S’émerveiller face aux créations visuelles d’Illuminart

Montréal en Lumière est l’occasion parfaite pour s’émerveiller face aux animations visuelles des œuvres monumentales d’Illuminart. Offert gratuitement pour une 3e année consécutive, l’événement s’insère au coeur du Quartier des Spectacles, dans un espace urbain complètement transformé. Pour l’occasion, une dizaine d’installations de créateurs provenant du Québec et d’ailleurs se déploieront autour de la Place des Arts et de la promenade des Artistes.

Parmi elles, le micro-mapping Pulpe qui jette un regard nouveau sur la nourriture et les aliments, la sculpture toute en pixels de Influx née de la visualisation de données du réseau BIXI, mais aussi une création portugaise en trois dimension d’OCUBO qui s’intéresse ici à l’amalgame entre la nature et l’urbain et bien plus encore! Ces œuvres mélangeant nouvelles technologies, art et lumière émerveilleront toutes les générations pour leur féérie. À découvrir du 21 février au 3 mars, du jeudi au dimanche de 17 h 30 à 23 h (sauf le 2 mars pour la Nuit blanche).

 PULPE – Photo MEL.

 

4. S’inviter dans la danse, comme spectateur passif ou actif

Le 2 mars, la danse sera probablement reine de la soirée, offrant au visiteur l’occasion de plonger en plein dans cet art fantastique où les corps se contorsionnent, se métamorphosent et se positionnent dans l’espace pour un instant. Pour sa 20e édition, Montréal En Lumière propose en pleine Nuit Blanche des aventures détonnantes à vivre le temps d’une soirée. Dans divers lieux de la ville, les mouvements s’observeront tandis que d’autres seront vécus pleinement par les festivaliers.

Que ce soit dans l’espace de Tango Libre au coeur du Plateau-Mont-Royal ou au Studio Tango Montréal face au parc Jarry, le tango sera sans surprise à l’honneur toute la nuit avec des initiations, démonstrations et sessions libres. Le swing sera également à l’honneur au Cat’s Corner et au Cabaret Lion D’Or, où Les Royal Pickles interpréteront des classiques pour faire danser les férus toute la nuit.

Enfin, le festival proposera une série d’expériences originales avec notamment du Hula-Hoop dans le décors futuriste du Studio Bizz, Bouge Anyway qui verra 12 danseurs contemporains s’affronter avec audace, ou encore la Danse roulette à la Place des Arts où une roue tournée par un spectateur prédira les conditions de prestation des danseurs, le nombre de danseurs, le style de musique, les mouvements…

 

5. Faire la fête jusqu’au petit matin à la Nuit Blanche

Bien entendu, tout ça mène à la Nuit Blanche, qui se déroulera du 2 au 3 mars prochain. Comme à chaque année, ce grand évènement permet à Montréal de se donner des airs de villes internationales qui vivent toute la nuit, à l’image de Berlin ou Paris. Pour se tenir au chaud tout en se tenant éveillé, la camionnette Tim Hortons à la Place des Festivals est là pour déguster une bonne dose de café apte à vous faire tenir le rythme de cette longue soirée programme des plus riches. Avec 200 activités dans près de 140 lieux dispersés sur 9 pôles stratégiques, la Nuit Blanche est un incontournable en hiver!

En plus de la danse, une multitudes de jeux et performances artistiques animeront la soirée. Niveau musique par exemple, les noctambules pourront vivre notamment l’expérience musicale et visuelle de Beat Market et leurs invités au Chalet Bell, le son G-funk et hip-hop à l’Ausgang Plaza dans une soirée Dam-Funk animée par les DJ Shash’U, Simahlak et Ruby Jane, ou encore se donner rendez-vous à la scène Énergir pour danser avec fougue sur les beats électro de Paris & Simo.

Aucune excuse ne sera tolérée pour ne pas fêter jusqu’au petit matin! D’autant plus que toutes les lignes de métro seront ouvertes TOUTE LA NUIT par la Société de Transport de Montréal (STM) avec une passe Soirée Illimitée au prix de 5$ pour gambader dans toute la ville!

Photo par Frédérique Ménard-Aubin

 


* Cet article a été rédigé en collaboration avec Équipe Spectra

Événements à venir

Vos commentaires