RY X
Nouvelle Publié le

5 contextes dans lesquels écouter les titres évasifs de RY X

Par sa voix transportante, RY X offre aujourd’hui l’une des musique folk les plus soyeuses qui soit. Au croisement sonore de Bon Iver et Matt Corby, l’Australien dévoile en février prochain son nouvel album « Unfurl ». Dans le cadre de la série Jazz à l’année du FIJM, le musicien trentenaire sera de passage à Montréal le 24 mars 2019 pour un concert au National empreint de sensibilité. Pour l’occasion, on vous propose de voyager à travers des titres de RY X qui s’écouteraient dans 5 contextes particuliers!

RY X… sur une plage

En 2013, Ry Cuming de son vrai nom dévoile au monde Berlin, un morceau de son premier EP qui le fera connaître grâce à cette douceur dans la voix et ces arrangements subtils. Titre à référence citadine, on délaisse un instant la capitale allemande pour débarquer, guitare en main, sur une plage déserte faisant face à l’océan. Originaire d’Angourie en Nouvelle-Galles du Sud, l’Australien est un musicien qui s’y connaît en surf et nul doute qu’écouter Berlin après une session au coucher de soleil est le contexte idéal pour ça.

RY X… dans la toundra

Quittons les chaleurs australes pour un voyage vers le Nord, celui où il fait froid et où le permafrost recouvre les espaces comme les textures apaisantes recouvrent les pièces de RY X. Avec Sweat, parue sur Dawn (2016), l’artiste australien déploie des sonorités folk oniriques qui s’immergeraient idéalement dans un contexte abrupte. L’entame acoustique, très terre-à-terre, laisse pourtant entrevoir une poursuite réjouissante du morceau qui ouvrirait notre vision vers ce vent qui souffle calmement la neige, cette eau cristalline qui tournoie dans la baie d’un paysage nordique.

RY X… dans une forêt

En prenant la route dans les contrées de l’ouest américain, les étendues sont immenses et la route peut être infinie. Elle s’arrête pourtant chemin faisant à hauteur de grandes forêts, là où d’immenses sapin s’élancent jusqu’au ciel pour rejoindre les rayons du soleil. Dans cette immensité, où mousses et thuyas se rencontrent, l’écoute de Lean dès sa 3e minute rend encore plus magnifique ces arbres centenaires qui grimpent jusqu’à une centaine de mètres et sur lesquels s’adosser.

RY X… dans une caverne

Derrière ces voix enlaçantes et cordes finement grattées se dévoilent de longues réverbérations. Beacon s’apparente ici comme ce genre de morceau qu’il ferait bon d’écouter dans un endroit calme, à l’abri des regards du monde. Un moment de solitude qui questionne le soi, les tourments qui l’accompagnent et qui se manifestent à l’approche de ces percussions frappant l’esprit. Puis là, derrière ces instants réflexifs, la grandeur que prend progressivement le morceau laisse transparaître la grandeur d’une caverne sur la côte Pacifique.

Ry X… dans les airs

Choisir un récent matériel, c’est démontrer que RY X n’était pas qu’un feu de paille et que son talent pour transporter son auditeur est bien réel. Titre à retrouver dans son prochain album Unfurl à paraître en février, Bound pourrait être la bande sonore d’un saut en combinaison ailée dans les chaînes de montagnes. Dès la 2e minute, on respire profondément sur la surface plane avant de prendre un envol du haut de cette raide falaise qui fait fît aux cimes enneigées lorsque le rythme s’accélère. À cet instant, le vide sous les pieds, les ailes se déploient et le vent transporte tout comme les multiples voix qui alimentent la chanson.

 

Mais le contexte idéal pour jouir des compositions envoûtantes de RY X, c’est assurément en spectacle. Les billets pour RY X à l’Astral de Montréal le 24 mars 2019 sont disponibles par ici.


* Article rédigé en collaboration avec l’Équipe Spectra
Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires