Ben Howard
Nouvelle Publié le

7 chansons pour retomber amoureux(euse) de Ben Howard

Ben Howard est un de ces artistes qu’on ressort de sa médiathèque quand on a les blues. Ses riffs de guitare et sa voix granuleuse arrivent toujours à effacer nos inquiétudes et à bercer nos ennuis. Il accompagne parfaitement nos journées ensoleillées, comme les pluvieuses, et on l’amène à tout coup en roadtrip ou pour lire un bon livre dans un parc. Voici donc 7 chansons qui nous rappellent pourquoi on aime tant Ben Howard et qui nous donnent envie d’aller le voir le 6 octobre prochain au Centre Bell!

1. The Wolves

Il y a des chansons qu’on reconnait juste par un son. The Wolves en est un excellent exemple puisqu’il n’y a qu’à entendre les trois premières secondes pour que son coeur s’emballe, l’ayant reconnue avant notre tête. Ce pilier du répertoire du Britannique est paru sur son second EP These Waters en 2009 avant d’être revisité sur son tout premier album Every Kingdom (2011). Elle marque un point tournant pour sa carrière puisqu’il a pu la jouer à la télé en plus de la faire tourner continuellement dans les grandes radios anglaises. Sa carrière était alors officiellement démarrée.

2. Old Pine

En début 2011, c’est le EP Old Pine qui paraît. La chanson homonyme de cette disquette s’écoute d’abord comme une berceuse puis se transforme d’elle-même en une chanson qui nous rend le pas plus léger. C’est un morceau par lequel l’auteur-compositeur-interprète réussit à nous envelopper complètement, simplement par sa voix et quelques grattements de guitare.

Cette chanson a également eu la chance d’être remasterisée sur l’album Every Kingdom paru plus tard cette année-là, lui donnant une seconde vie et lui valant des millions de vues et d’écoutes sur les multiples plateformes web.

3. Keep Your Head Up

Sur Keep Your Head Up, Ben Howard nous dévoile son habileté à façonner une chanson qui va plus loin qu’un simple duo guitare-voix. Il investit beaucoup plus dans la variété d’instruments et l’aspect d’ensemble, réussi sur le morceau. Il faut dire que d’ajouter des voix supplémentaires, en plus de sonner magnifique dans ses écouteurs, c’est vraiment l’fun à chanter en choeur en spectacle!

Ce morceau fait partie du répertoire de l’Anglais depuis le EP Old Pine, mais il l’a aussi ramené plus tard sur Every Kingdom, comme quoi il avait frappé très fort lors de ses premières tentatives.

4. Only Love

Ah! cette chanson! C’est LA toune de Ben Howard! Si on avait à faire découvrir le chanteur folk à quiconque, c’est par cette chanson qui est parue sur l’album Every Kingdom qu’on débuterait. On y découvre la voix singulière de Ben Howard qui nous semble délicate, mais imposante dû au grain audible. Puis, elle laisse place à un jeu de guitare qui se prête autant aux jours de pluies qu’aux journées qui nous brûlent les joues. C’est la beauté du folk, il faut croire.

L’imaginer en spectacle et on a déjà des frissons à rêver aux milliers de voix qui s’entremêleront et au scintillement de lumières de cellulaires.

5. Oats in the Water

Cette chanson est moins connue que les précédentes, ou du moins, on pense moins bien la connaître. Elle a figuré dans de nombreuses oeuvres notables de la culture pop, notamment dans un épisode de la saison 4 de la célèbre série télé The Walking Dead, dans un épisode de la saison 3 de The Following et elle a servi de trame sonore de la bande-annonce du fameux jeu vidéo The Witcher 3: Witch Hunt.

Elle nous propose un côté plus lourd et sombre de Ben Howard qui le sort de l’étiquette du chanteur folk classique. C’est un côté qui nous a mis l’eau à la bouche pour la suite, et on a pas été déçu…

6. I Forget Where We Were

Avec ce second long jeu paru en 2014, Ben Howard a mis de côté sa guitare acoustique pour des pédales de distorsion et des cordes métalliques sur I Forget Where We Were, tant l’album que la chanson homonyme. On ressent dans sa voix sa maturité acquise et son vécu qui nous semble d’autant plus profond et douloureux.

Son succès déjà bien installé a propulsé cette année-là ce deuxième album très haut dans les palmarès, obtenant même une certification or aux États-Unis. La vague Ben Howard avait alors frappé de l’autre côté de l’océan.

7. A Boat To An Island On The Wall

Ben Howard a annoncé la venue d’un troisième album tant attendu à paraître le 1er juin prochain intitulé Noonday Dream. Pour nous donner un premier avant-goût, le Britannique a lancé le morceau A Boat To An Island On The Wall où on se méprend presque à penser qu’on écoute du Bowie. La voix sonne comme on ne l’a jamais entendue auparavant. C’est épuré et l’accent est bien mis sur le texte et sur les effets de distorsion. C’est une tentative accueillie par les fans de Howard qui nous force à tendre l’oreille pour la suite.

Pour les incertains, il nous a aussi partagé deux autres nouveaux morceaux (Towing The Line et Nica Libres At Dusk) à paraître sur le long jeu qui sonnent un peu plus familiers. Mais pour les autres, c’est le genre d’exploration de styles qui est bienvenue. On a hâte d’être des cobayes de ce nouvel album prochainement.

On aurait pu en nommer tellement d’autres, mais on a déjà pas mal l’eau à la bouche pour le passage de Ben Howard au Centre Bell le 6 octobre prochain qui viendra nous présenter son nouvel album Noonday Dream.

Pour être certain de ne pas manquer ça, on se procure nos billets par ici!


*Cet article a été produit en collaboration avec evenko.
Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires