Eve 2050
Entrevue Publié le

À la rencontre de Eve 2050…

Eve 2050 est un projet de longue envergure mené par Isabelle Van Grimde et sa compagnie Van Grimde Corps Secrets. Triptyque qui se déroule en trois phases et à travers trois installations différentes, Eve 2050 puise son inspiration dans l’évolution de l’humanité et sa capacité d’adaptation avec la machine et d’hybridation avec d’autres espèces.

Le personnage d’Eve ne s’inscrit pas dans une moulure figée : à la fois homme, femme, enfant, vieillard, transgenre, organique, artificiel, de toutes les origines, il représente la diversité de l’humanité de demain et contient intrinsèquement une petite partie de chacun d’entre nous.

C’est tout d’abord autour d’une série web de cinq épisodes (tournés dans le désert ou en studio et agrémentés d’effets 3D pour évoquer le futur) qui seront diffusés jusqu’au 15 juin que l’œuvre prend racine. Il y aura par la suite une installation immersive et interactive à l’Agora de la danse du 19 au 22 septembre, tandis qu’un feuilleton sera diffusé en parallèle dans le Quartier des spectacles. Cela afin de permettre au visiteur de faire partie de l’histoire d’Eve, au-delà de la simple présence physique : le corps de l’observateur va être capté et rediffusé. Finalement, la troisième phase sera composée d’une pièce scénique présentée en octobre 2019.

Eve 2050 est donc un projet ambitieux qui s’étale sur trois supports radicalement hétérogènes afin d’aborder la thématique sous différentes facettes et de pouvoir s’exprimer créativement de façons variées. Le but est aussi d’engager trois conversations différentes avec le public. Si les thématiques approchées (la lecture et l’augmentation de l’humain par la machine, l’hybridation avec d’autres formes organiques, la possibilité d’un scindement de l’humanité en trois espèces différentes) restent toujours les mêmes, Isabelle Van Grimde confie qu’elle essaye toujours d’aller un peu plus loin et de dépasser ce qui a été fait précédemment.

« Au début des années 2000, j’ai réalisé que le corps dans mon travail n’était plus juste un outil pour faire de l’art mais qu’il était devenu le sujet de ma création. Cela a ouvert dans ma pratique tout un nouveau questionnement. J’ai éprouvé le besoin d’aller à la rencontre d’autres spécialistes du corps dans d’autres disciplines : sciences physiques, sciences humaines, philosophie, littérature… ». Après avoir mené une série d’entrevues sur la perception du corps auprès de ces penseurs, l’artiste s’est longuement inspirée des faits recueillis pour donner naissance à plusieurs de ses créations. « C’était quelque chose déjà présent. Cette recherche est inscrite dans mon travail depuis longtemps, il n’y avait qu’un pas à franchir pour aller dans le futur. »

Évidemment, la mise en place d’un tel projet implique de nombreux défis. Par son ampleur, l’œuvre transdisciplinaire nécessite l’investissement de nombreuses personnes. L’une des difficultés principales est de continuer à garder le cap et la vision tout en ayant suffisamment d’ouverture pour y incorporer les éléments qui semblent intéressants. Le travail avec les technologies demande également beaucoup de lucidité pour ne pas se perdre dedans et nécessite de préserver le médium principal : le corps – et par extension, la danse.

Passionnant, Eve 2050 a mené sa chorégraphe à la rencontre de territoires inconnus qu’il a fallu apprivoiser, comme en témoignent les nombreuses heures passées en laboratoire pour essayer de nouvelles choses et voir si cela pouvait fonctionner. Isabelle van Grimde explique avoir eu la chance de travailler avec des collaborateurs qu’elle connaît depuis longtemps pour la plupart et qui connaissaient sa manière de travailler. Toutefois, elle est particulièrement heureuse d’avoir pu entamer de nouvelles relations avec des jeunes danseurs diplômés très talentueux qui n’ont pas hésité à se perdre dans la réflexion créative de la chorégraphe.

Le premier épisode de Eve 2050 est désormais disponible sur le site web de la compagnie que vous pouvez retrouver ici : https://vangrimdecorpssecrets.com/oeuvres/eve-2050/webseries/

D’autres informations sont dispensées sur le site de l’Agora de la danse.


* Cet article a été produit en collaboration avec l’Agora de la danse.
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires