Above & Beyond
Critique Publié le

Above & Beyond à la Place Bell | Euphorie électronique

Le 3 février 2018 est une date qui restera gravée dans la mémoire des quelques milliers de spectateurs présents au spectacle d’Above & Beyond à la Place Bell. La formation britannique y était pour présenter sa tournée « Common Ground » et a offert une performance impeccable, bourrée d’émotions et d’étincelles (… et de fumée).


Un set long, mais oh combien satisfaisant !

Ayant promis un set de 2h, deux des trois membres d’Above & Beyond sont arrivés sur scène à 22h et ont quitté très peu après minuit. Leur promesse a donc été tenue et il est inutile de dire que les fans en ont eu pour leur argent. Dans ces deux heures plus que bien remplies, la foule n’a eu que très peu de moments de répit. Le spectacle a débuté de façon plutôt formelle avec le titre Hello. Les écrans géant situés de chaque côté de la scène ainsi que derrière les deux DJ affichaient ce titre en gros, saluant ainsi les fans. Ces derniers, autant au parterre que dans les gradins, étaient debout et se laissaient emporter par la musique et les rythmes déjà saisissants de Tony McGuinness et de Paavo Siljamäki.

Peu après le début du spectacle, la chanson My Own Hymn s’est faite entendre, au grand bonheur du public qui a manifesté sa joie haut et fort et a ensuite poursuivi en chantant chaque parole. Un visuel inspiré des confettis qu’il est possible de retrouver sur l’album Common Ground est apparu sur les écrans au même moment. Plus tard, c’est les mots « Heaven is in your mind » qu’on pouvait lire sur ces derniers.

Communiquer par les écrans

À plusieurs reprises, des messages plutôt simplistes, mais efficaces ou encore touchants faisaient leur apparition à l’écran, parfois s’adressant directement à la foule comme lorsqu’il a été possible de voir « Montreal you are so cool » ou encore comme lorsque le message « Thank you Andrew Bayer » s’est fait voir avant de commencer sa chanson Signs Of The Fall. Cette chanson, comme plusieurs autres au fil de leur set étaient des chansons venant d’autres artistes majoritairement signés avec Anjunabeats. Les chansons Chocolate de Fatum, Inside d’Oliver Smith et Once Lydian d’Andrew Bayer ont été jouées, pour n’en nommer que quelques unes.

À la presque toute fin du spectacle, alors que les premières notes de Thing Called Love ont pu se faire entendre, un message s’est graduellement dévoilé sur l’écran au fond de la scène : « Everyday is full of surprises. You never know what tomorrow brings. If you love somebody, don’t wait, let them know. You are love, you are loving, you are loveable. » Après, une pluie de confettis a accompagné celle d’étincelles pour donner une finale épique et forte en émotions.

Le spectacle s’est terminé avec de la fumée partout dans la salle ainsi qu’à l’extérieur de celle-ci. Après avoir réglé les problèmes à l’entrée, est-il possible que la Place Bell ait des problèmes de ventilation ? Il faut aussi dire que la production de la tournée Common Ground utilise énormément de feu et de jets d’étincelles. Ce petit détail n’a pas semblé importuner les fans qui étaient bien hauts sur le nuage sur lequel les DJ les ont amené. Le sentiment euphorique n’a pas semblé épargner personne. Les piliers de la musique électronique que sont Above & Beyond ont donné une performance digne des meilleurs et qui restera longtemps gravée dans la mémoire des chanceux qui ont pu y assister.

 

Yotto et Spencer Brown

Les fondateurs d’Anjunabeats ont également amené des invités qui ont été très bien reçus par la foule. Il s’agissait de Spencer Brown et de YOTTO, tous deux signés avec Anjunabeats. Disposant chacun d’une heure pour faire leurs preuves, ils ont bien été reçus par le public lavallois. Ils ont bien rempli leur mandat de mettre un peu d’ambiance et de réchauffer la foule. Par contre, l’énergie de la foule redescendait aussi vite qu’elle avait montée aux moments des fameux beat drops. Les rythmes oniriques de YOTTO et ceux plus énergiques de Spencer Brown ont plu au public, mais n’ont pas marqué particulièrement.

 

Événements à venir

Vos commentaires