Adrian Belew Power Trio
Critique Publié le

Adrian Belew Power Trio ravit les amateurs de rock progressif de Québec

Après Montréal, c’était au tour de Québec de recevoir la visite d’Adrian Belew et de ses deux acolytes. Retour en 28 photos sur l’événement :


Le groupe mérite bien le nom de Power Trio. Par analogie, ils sont à la musique ce qu’est un Power Play au hockey, c’est-à-dire, une offensive qui mise sur les meilleurs joueurs.

Ces trois musiciens nous ont démontré un talent musical et une expérience de scène des plus brillantes. Adrian Belew possède une maîtrise de la guitare que l’on n’a pas souvent l’opportunité de voir.  Cet instrument n’a pas de secret pour ce vieux routier, il utilise toute les techniques imaginables pour bien l’exploiter, il va même jusqu’à la tordre pour en tirer des variations de timbres.

En plus de ses qualités musicales, M. Belew possède un sens de l’humour très développé. Tout au long de la soirée il n’a cessé de faire rire son public par sas blagues et ses mimiques, mais aussi, de par des rythmes et des sonorités parfois très farfelus. À un certain moment, sa guitare puis la basse de Julie Slick ont été affecté par ce qu’Adrian a appelé un « virus de guitare ». Les mises en scène toutes simples qu’elles étaient se sont avérées efficaces si l’on se fie à la réaction de la foule. C’est donc dans une atmosphère des plus décontracté que le trio nous a livré des pièces musicales qui parfois flirtaient avec la haute voltige. Les envolées de guitare et de basse se sont multipliées tout au long de la soirée.

De son côté, le batteur Tobias Ralph, a aussi eu plusieurs opportunité pour nous démontrer son talent à la batterie. Le public a eu droit à des reprises de King Crimson, groupe avec lequel Adrian a évolué de 1981 à 2013, ainsi qu’à des pièces tirées de ses nombreux albums solo. Adrian Belew est comme du bon vin, le temps ne fait que le rendre meilleur. Somme toute, une soirée que ses fans n’oublieront pas de sitôt.

La première partie du concert a été assurée par l’auteur compositeur et interprète Saul Zonana, un artiste dédié à la musique depuis son très jeune âge. Son style musical, très accessible, lui a permis de rejoindre l’audience et de bien mettre la table pour Adrian Belew.

Vos commentaires