Andy Shauf
Critique Publié le

Andy Shauf sur le toit d’Ubisoft | La météo sourit enfin à Andy

L’été 2017 n’a pas été très clément envers Andy Shauf à Montréal.  Les orages l’ont contraint à annuler son set à Osheaga après 3 petites chansons. Un mois plus tard, il jouait devant un parterre de parapluies au tout nouveau festival Mile Ex End… Comme pour conjurer le mauvais sort, le chanteur folk saskatchewanais se réessayait cette année avec un autre show en extérieur à Montréal. Mais cette fois, tout était en place pour la soirée magique qu’on attendait depuis un an.

Depuis environ 10 ans, Bonsound présente une série de concerts extérieurs sur le toit d’Ubisoft, coin St-Viateur et St-Laurent. Un merveilleux contexte pour une performance intime — on y accueille tout juste 200 personnes — sur la sympathique terrasse qui donne une vue imprenable sur la ville. On y voit le Mont-Royal à son meilleur, la montagne, la tour de l’Université de Montréal… Un panorama sublime, à condition que le beau temps soit du rendez-vous.

Évidemment, le spectacle est prévu assez tôt, question que le coucher de soleil puisse ajouter sa touche.

Ne reste plus qu’à l’artiste de saisir l’occasion pour transformer tout ça en soirée mémorable. C’est ce que Andy Shauf a fait, en proposant un court set d’environ 60 minutes. Pour son premier spectacle depuis environ 8 mois, l’artiste a proposé un mélange de nouvelles chansons (certaines carrément embryonnaires) et de versions dépouillées et fort charmantes de son album The Party, excellent disque paru en mai 2016 (et finaliste à la courte liste du prix Polaris cette année-là).

Toujours assez timide, il ne s’est pas trop étendu lors de ses interventions. Mais à ce point-ci, on le connaît, et on l’aime comme ça. C’est le prototype parfait de l’artiste introverti, casquette vissée sur sa longue chevelure soyeuse qui virevolte au gré du vent. Pas besoin d’être très jasant ; il nous partage plutôt sa poésie et son sens de l’observation dans le cadre de chansons folk finement écrites, et interprétées avec une sensibilité à fleur de peau avec cette voix (et cette prononciation) si singulières. Comme il le souligne lui-même avant d’entonner une de ses nouvelles chansons, il suffit d’écouter les paroles pour saisir de quoi il s’agit, pas besoin de mise en contexte.

Parfait complément à Andy Shauf, le chanteur du « SagLac » Dave Chose offrait une première partie fort sympathique, en formule duo (avec le guitariste Nicolas Beaudoin). C’était vraiment la soirée des chanteurs folk-rock aux cheveux longs et soyeux!

Dave Chose a offert une trentaine de minutes de ses très bonnes chansons contenues sur son premier disque simplement intitulé Dave Chose, paru au printemps dernier. L’un des meilleurs albums de chansons folk-rock à être sorti au Québec cette année. Si vous ne l’avez pas encore écouté, ça vaut un petit tour par ici.

Ambiance relaxe, météo estivale, musique agréable en bonne compagnie : c’était une fois de plus toute une soirée pour se sortir de ces soucis. Personne n’avait la tête au trafic, au retour à l’école ou à chercher une solution comptable pour l’automne!

La série des concerts sur le toit d’Ubisoft se conclura le samedi 8 septembre prochain avec Philippe Brach et Laura Sauvage. Andy Shauf sera pour sa part en spectacle au festival CityFolk d’Ottawa le 13 septembre prochain.

Vos commentaires