Angèle
Entrevue Publié le
  • Wiam Dahbi Rédaction Stagiaire à la rédaction

Entrevue avec Angèle | Après le MTELUS, la Belge s’attaquera au Centre Bell en décembre 2019!

Angèle est de passage à Montréal ces jours-ci dans le cadre des Francos, et dévoilait en conférence de presse dimanche qu’elle sera de retour à Montréal le 13 décembre prochain, cette fois-ci au Centre Bell de Montréal ! 

La vie d’Angèle a pris une tout autre tournure depuis son dernier concert à Montréal, l’été dernier en première partie d’Hubert Lenoir aux Francos. La jeune Belge, artiste à la voix de velours et aux textes à la fois forts et décomplexés, a connu une ascension musicale des plus fracassantes. Celle qui se trouve être présentement l’une des plus grandes stars de la pop francophone en Europe a donné son spectacle hier soir au MTELUS, mais était également présente pour rencontrer les journalistes avant sa prestation.

« Je n’avais pas dans mes ambitions de sortir de la Belgique »

Son premier album, Brol, sorti en octobre dernier, a été certifié disque de platine, seulement deux mois après sa sortie. Sa chanson phare Balance ton quoi, compte plus de 27 millions de vues sur YouTube et tous les spectacles donnés en Europe depuis l’hiver dernier affichaient complet. On compte également une vingtaine de dates à guichets fermés pour les prochains concerts à venir dans le cadre de sa tournée. De plus, son disque lui a permis de remporter en février dernier, le Victoire de l’Album révélation de l’année.

Cette popularité n’est d’ailleurs pas singulière à l’Europe puisqu’au Québec aussi, la fièvre Angèle semble avoir frappé. Tous les billets pour ses deux shows à l’Impérial Bell et au MTELUS s’étaient rapidement envolés. « Moi, je n’avais pas dans mes ambitions de sortir de la Belgique. Quand j’ai commencé à faire des concerts dans des bars, je n’imaginais même pas que j’irai en France. La première fois que j’y ai joué, c’était un truc de fou pour moi et maintenant, c’est vrai qu’on tourne tout le temps en France », a dévoilé l’artiste au journaliste Nicolas Tittley, qui animait dimanche après-midi une conversation en compagnie des médias à la Maison du Festival.

En seulement un an, la sœur de Roméo Elvis a parcouru un chemin rapide vers la gloire, passant des premières parties du Lithopédion Tour avec Damso à sa propre tournée dans le cadre de son premier album studio.

* Photo par Frédérique Ménard-Aubin.

 

Une artiste engagée

La sensation pop aborde différents thèmes dans ses chansons, passant par des paroles légères aux messages plus engagés. Pour l’artiste, il est vrai que le sexisme peut être un sujet assez complexe à traiter, c’est pourquoi ses textes sont souvent parsemés d’humour. « L’humour, c’est assez chouette. Ça permet une vraie distance et un décalage, (…) ça me permet de faire passer un message un peu plus sérieux et un peu plus profonds à travers des mots légers qui permettent, parfois, que le message passe plus facilement », a révélé la jeune belge.

C’est d’ailleurs la chanson Balance ton quoi, référence directe au mouvement #balancetonporc (l’équivalent du # MeToo), qui marque son engagement à l’aide de paroles féministes et antisexistes.

Forcément je vais parler de sexisme parce que je suis une femme. Je crois que l’on sait tous que le sexisme est très ancré dans la société, et à partir de là, mon choix a été de m’intéresser plus à la question. Je désirais en savoir plus, aller plus loin que ce que moi je vivais, et de comprendre ce que d’autres femmes dans d’autres contextes vivaient. C’est là que c’est devenu plus engagé.

D’après elle, il est toutefois évident qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire en terme d’égalité des sexes. « Ce n’est jamais fini, et je crois que c’est ça qui est important : c’est de pouvoir se remettre soi-même en question et de pouvoir juste poser la question » dit-elle devant un parterre de journalistes.

La jeune artiste francophone a su briller dans le milieu de la pop, mais a aussi laissé sa marque dans le monde du rap puisqu’elle a fait ses débuts aux côtés de Damso. « La collaboration avec lui, était assez inattendue, et finalement, elle était vachement importante parce que justement, c’était important pour moi de pouvoir collaborer avec un rappeur qui avait sa vision des choses, qui avait sa carrière, ses textes », a-t-elle confié à Sors-tu.ca. « C’était pour moi tellement important de pouvoir exister aussi dans ce milieu-là et de pouvoir montrer que je suis là et qu’on peut aussi être une femme et être respecté.»

 

Les billets pour son concert du 13 décembre 2019 au Centre Bell de Montréal seront en vente ici dès le vendredi 21 juin, à midi. 

ENTRE-TEMPS, CONSULTEZ ÉGALEMENT NOTRE COMPTE-RENDU DU SHOW D’ANGÈLE AU MTELUS DIMANCHE SOIR!

Artistes
,
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires