Avenged Sevenfold
Critique Publié le

Avenged Sevenfold au Centre Vidéotron | Un tout-inclus direction Californie !

Le Centre Vidéotron affichait complet vendredi soir pour le passage de la tournée THE STAGE mettant en vedette Bullet For My Valentine, Breaking Benjamin et Avenged Sevenfold. Un passage en exclusivité au Québec (aucun arrêt à Montréal) et très attendu pour les fans de Avenged Sevenfold, qui attendaient leur retour depuis leur dernier concert à Québec en 2014.

 


 

Bullet For My Valentine et Breaking Benjamin

C’est avec déjà plus de 8000 personnes à bord que le groupe britannique Bullet For My Valentine a ouvert la soirée. Des classiques pour plusieurs et des découvertes pour bien d’autres. Dès les premières notes, une atmosphère de folie et de souvenirs se font ressentir dans foule.

De classique en classique, BFMV a pratiquement mis de coté leur dernier album jouant seulement deux titres de celui-ci : No Way Out et Worthless. Matthew Tuck et le reste de la formation étaient en pleine forme, et les gens de Québec scandaient haut et fort les classiques Tears Don’t Fall et Waking the Demon.

Bullet For My Valentine- Centre Videotron-19-01-18-15

Le groupe americain Breaking Benjamin est ensuite entré en scène avec un feeling totalement différent, un mauvais choix en ce qui a trait à l’ordre des groupes de la soirée.

C’est dans un son plus pop-rock, beaucoup plus tranquille, que la formation a entamé leur succès So Cold. Un décor armé de plusieurs canons à vapeur en mettait plein les yeux, mais malheureusement la foule était beaucoup moins énergique que lors de la prestation de Bullet For My Valentine.

Sur une note plus positive, les musiciens ont donné une prestation musicalement exemplaire, note après note. Après quelques chansons, le chanteur Benjamin Burnlay se fait remarquer en sortant un sabre laser, à la manière de Darth Vader, alors que le groupe entonnait un medley incluant la Marche Imperiale, la chanson Schism du groupe Tool, Smell Like Teens Spirits de Nirvana et Walk de Pantera. La foule était alors beaucoup plus réceptive et le party a repris.

Breaking Benjamin a conclu sa partie de la soirée avec leur plus grand classique The Diary Of Jane, en invitant de jeunes fans sur la scène avec eux pour chanter la dernière pièce de la soirée.

Breaking Benjamin- Centre Videotron-19-01-18-8

Avenged Sevenfold

Le soleil et la chaleur de la Californie se sont fait ressentir dès les premières notes de Avenged Sevenfold. Une foule en délire, un amphithéâtre plein à craqué, tout était en place pour une soirée plus que parfaite.

Le groupe a commencé la soirée exactement comme leur dernier album, avec la chanson titre de la tournée, The Stage.

Dès la fin de la deuxième chanson, Mr. Shadows, le frontman de la formation clamait déjà que la foule québécoise était la plus réceptive de la tournée. A7X a su combler le coeur des fans de la première heure avec les titres Beast And The Harlot, Second Heartbeat et Bat Country. Le guitariste soloiste Synister Gates était parfait, fidèle à son habitude : aucune fausse note, une énergie qui se fait ressentir à la grandeur du Centre Vidéotron.

Or, de notre emplacement, les solos de guitare étaient très (trop) subtils ; on aurait ajouté volontiers quelques décibels de plus sur la guitare solo, même qu’à certains moments la basse était plus puissante et
enterrait les puissants solos de Mr. Gates.

Le groupe californien a pris soin d’inviter les fans de Quebec à mettre de la pression sur leur Festival d’été de Québec pour un retour sur les Plaines d’Abraham dans un futur proche.

Avenged Sevenfold- Centre Videotron-19-01-18-7

 

Un passage apprécié des fans, un setlist avec beaucoup de classiques, un très bon choix des nouvelles
chansons ; que demander de plus après une absence de plus de 4 ans à Québec qu’un rappel parfait incluant les titres Critical Acclaim, A Little Piece Of Heaven avec des projections d’images remémorant leur batteur d’origine, mort en 2009. Un magnifique hommage de la part du groupe. Ils ont fini le tout avec leur plus grands succès, Unholy Confession.

On peut dire que les fans du groupe ont été plus que rassasiés et en auraient demandé encore durant des heures ! Avec un setlist de près de 2h et une performance aussi énergique, on ne peut que souhaiter qu’ils reviennent nous voir bientôt dans notre belle Capitale du Métal !

Vos commentaires