Bahamas
Critique Publié le

Bahamas au Théâtre Corona | Bon show, mais une ambiance qui laisse à désirer…

Après un passage à Osheaga l’été dernier, le Torontois Bahamas était de retour à Montréal jeudi soir au Théâtre Corona Virgin Mobile. Fidèle à ses habitudes, le chouchou de la critique canadienne a livré une belle performance, malgré quelques déceptions du côté de l’ambiance.  

À notre entrée dans la salle, on devait obligatoirement se choisir un siège au parterre ou au balcon. Premier arrivé, premier servi. Le spectacle allait se regarder assis, ce qui allait briser un peu l’atmosphère.

Le chanteur et musicien Afie Jurvanen, de son vrai nom, est arrivé sur la scène vers 21h avec trois musiciens et une choriste, devant une salle comble. Il a débuté avec la chanson Lost in a Light, tirée de Barchords, son deuxième opus. L’ambiance était très intimiste; il y avait seulement quelques lumières pour éclairer la scène.

Ensuite, plusieurs chansons ont suivi dont Can’t Take You With Me, Caught Me Thinking, I Got You Babe et Southern Drawl, qui figurent sur les trois albums de Bahamas. Le chanteur changeait de guitare et hop, une nouvelle chanson! Après ce blitz musical, il s’est adressé à la foule, lui racontant quelques anecdotes. Malgré ses nombreuses présences à Montréal, il est tout de même assez réservé, ce Afie Jurvanen.

 

Une nouvelle chanson 

Même si son dernier album Bahamas is Afie est sorti l’année dernière, le chanteur en a profité pour présenter une nouvelle chanson qui sera peut-être sur son prochain album. Il était incertain de la réaction de la foule, car elle était très différente de son style musical habituel. Heureusement, le public a bien réagi.

Le fait que la foule soit assise tout le long a eu un effet sur l’ambiance du spectacle. Le public ne chantait pas et il applaudissait seulement à la fin des chansons. C’est dommage, car Afie Jurvanen était excellent.

 

The Weather Station en première partie

Originaire également de Toronto, le groupe The Weather Station s’occupait de la première partie. La voix mélodieuse de la chanteuse Tamara Hope a envouté la foule, tout juste avant l’arrivée de Bahamas.

D’ailleurs, le groupe a travaillé avec Afie Jurvanen pour la création de leur dernier album, Royalty. 

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires