The Kills
Critique Publié le

Beauregard 2016 | Une édition pleine de diversité

Le temps d’un weekend, Sors-tu.ca est allé visiter la Normandie pour le festival Beauregard. Les voix de PJ Harvey, Beck, Robert Plant et bien d’autres ont résonné sur le très beau site du Château de Beauregard pendant quatre jours intenses.

LaFemme-Beauregard2016 (9)

Et la première soirée du festival débutait avec une tête d’affiche pour les quarantenaires français. En effet, Téléphone a fait son grand retour sur la scène musicale (sans Corinne Marienneau) sous le nom des Insus pour une série de concerts qui ravissent la génération 70-80.

On ne savait pas trop à quoi s’attendre en arrivant car cela fait quand même trente ans que le groupe ne s’était pas produit ensemble sur scène et que les membres ont maintenant passé la  soixantaine. Mais ce fut plutôt une bonne surprise. L’énergie était là et même si l’on n’a pas vécu les années Téléphone, un brin de nostalgie se faisait ressentir.

Tous les tubes y sont passés : Métro c’est trop, Hygiaphone, La Bombe Humaine, Argent trop cher, Ça c’est vraiment toi, Un Autre Monde, Cendrillon, New York avec toi, Le jour s’est levé… Si le renouveau n’était pas l’objectif de ce concert, il était agréable de retrouver Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka en bonne forme et apparemment heureux de jouer à nouveau ensemble sur scène. De quoi bien inaugurer cette première soirée de festival.

Par ici pour les jours suivants :

Événements à venir

Vos commentaires