Billie Eilish
Critique Publié le

Billie Eilish au Théâtre Corona | Prodige sur tous les plans

Billie Eilish a foudroyé le Théâtre Corona avec sa voix unique, son énergie inépuisable et un spectacle des plus divertissants, en conservant tout de même une candeur et un air décontracté que des artistes plus expérimentés peinent à offrir.


La Californienne a fêté son 16ème anniversaire en décembre dernier, mais son âge est loin de transparaître lorsqu’elle monte sur scène.

Accompagnée par Andrew Marshall à la batterie et par son frère Finneas O’Connell à la guitare et au synthétiseur, Billie Eilish a entamé le concert avec son morceau maintenant devenu un classique, Bellyache. Le morceau figure sur son album Don’t Smile at Me, dont elle a joué l’intégralité pendant le concert. La première observation aisée à faire à propos de la musicienne est son aisance saisissante sur scène.

Elle intègre danse, chant et interaction avec le public avec une facilité que plusieurs artistes avec plus d’expérience qu’elle n’ont pas. Sa candeur transparaît dans ses échanges avec le public, mais dès qu’elle empoigne le micro, les mots sortent de sa bouche avec une maturité et un grand savoir-faire.

Billie Eilish a enchaîné avec idontwannabeyouanymore et watch, où un élément est chorégraphié avec son frère, Finneas. La beauté de la performance de la musicienne réside surtout dans son aptitude à ne pas sembler vouloir être quelqu’un d’autre. Elle n’essaie pas d’être sexy, n’est pas arrivée en grandes pompes sur scène, accoutrée de manière à avoir l’air plus âgée. Sweatpants, sweatshirt et chaînes ont amplement fait l’affaire et ont, pour plusieurs, montré l’authenticité de Billie Eilish.

La soirée s’est poursuivi avec &burn, Bored et Six Feet Under, puis la chanteuse a fait place à son frère, afin qu’il interprète une chanson de son cru. Voix suave et guitare électrique à l’épaule, il a interprété son morceau New Girl, qui on l’espère résonnera bientôt dans plus d’écouteurs.

Puis est venu le moment du ukulélé! Elle a commencé par un cover tout en finesse de Hotline Bling, qui s’est soldé en une transition remarquée vers son morceau Party Favor. Plusieurs chansons étaient interprétées avec peu d’instruments, permettant de mettre en valeur la voix singulière et puissante de la chanteuse.

Billie Eilish a (faussement) clos le spectacle avec les morceaux Ocean Eyes et My Boy. Après un tonnerre d’applaudissement et une foule qui scande son nom avec puissance, elle est de retour pour terminer le concert en beauté avec la ballade Hostage en duo avec Finneas, et Copycat qui aura permis au public de vivre un dernier défoulement et de faire surfer la musicienne à bout de bras sur la foule.

À (re)voir à Osheaga cet été !

Reo Cragun en première partie

Le chanteur et rappeur Reo Cragun est venu présenter son plus récent album Growing Pains à un public qui allait être demandant vu son impatience. Originaire de Vancouver (la ville de l’état de Washington, pas de la Colombie-Britannique malheureusement) Cragun a montré de quoi il était capable, en interprétant ses morceaux avec justesse et sans frivolités.

Il a entre autres interprété Inconsiderate, Trap Music et On My Way, le plus grand succès de son album. Avec une performance courte de sept morceaux seulement, mais efficace, il a aura su préparer le public adéquatement et ne se fera pas oublier.

Grille des chansons (Billie Eilish)

1. Bellyache
2. idontwannabeyouanymore
3. watch
4. &burn
5. Bored
6. Six Feet Under
7. New Girl (Finneas)
8. Hotline Bling (Réinterprétation du morceau de Drake)
9. Party Favor
10. When the Party’s Over
11. Ocean Eyes
12. My boy

Rappel
1. Hostage
2. Copycat

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires