Black Tiger Sex Machine
Critique Publié le

Black Tiger Sex Machine au Théâtre Berri | Une autre prestation mémorable offerte à Montréal

Ce vendredi au Théâtre Berri, Black Tiger Sex Machine a une fois de plus dépassé les attentes de leur auditoire de headbangers avec leur tout nouveau stage et un set à faire trembler le sol. Depuis leur dernière apparition surprise lors du populaire festival de musique électronique îleSoniq, les trois DJ ont rassemblé une foule d’adeptes montréalais de hard electro. 

BTSM est un trio montréalais qui, conservant leur anonymat en couvrant leurs visages avec leurs célèbres tiger helmets, arborent les pseudonymes Foxed Up, Marx Menace et Wolfcall. Leur musique se démarque largement de tous les autres styles avec leur inimitable son dark electro.

Trois DJ ont réchauffé la scène et le public d’une admirable façon pour les cuisiner en vue du spectacle principal. L’ouverture a été réalisée par Mr.Nokturn, faisant frémir les tympans de l’assistance à grands coups d’electro trash. Puis, faisant partie de la famille des Kannibalen Records tout comme le plat de résistance de la soirée, Dabin a pris le relais accompagné de sa guitare électrique. OVERWERK a clôt l’entrée electro house. Évidemment, l’auditoire affamée réclamait son dû.

Crédit photo : Karel Chladek.

Crédit photo : Karel Chladek.

BTSM en grande forme !

Lors de l’arrivée du groupe sur la scène, cela va sans dire que la foule est alors complètement surexcitée. Nouveau stage avec des effets hypnotisants, les nouveaux masques incrustés de lumières LED, sans oublier leur nouvel album Welcome To Our Church. Tous étaient en totale pâmoison devant la triade que plusieurs attendaient depuis des mois. L’attente en a valu largement la peine puisqu’ils nous ont fait le grand plaisir de jouer des morceaux favoris comme Crazies et des plus récents, tel que leur hit tout frais sorti du four il y a tout juste un mois, Face Down.

Extrêmement dévoués à leurs fans, ils prennent soigneusement le temps de prendre des photos afin de marquer la fin de cette glorieuse soirée. Ils poursuivent donc leur chemin assurément constellé de succès vers la prochaine destination de leur tournée : Buffalo.

Je peux sans hésitation déclarer au nom de tous ceux présents : merci pour une soirée des plus grisantes. Malgré que nous aurions pu continuer de danser toute la nuit au son de l’emblématique marche funéraire, nous avons pu apercevoir plusieurs personnes à la motivation sans borne arborer fièrement le logo tigré à la boîte de nuit Stereo.

Ceci dit, We go to the church.

Crédit photo: Karel Chladek

Crédit photo: Karel Chladek

Vos commentaires