Broken Social Scene
Critique Publié le

Broken Social Scene au Théâtre Corona | 20 ans de carrière… Et de passion!

C’est impressionnant de voir des groupes jouer encore avec la même passion et la même fougue qu’à leurs débuts. C’est le cas du groupe canadien Broken Social Scene, qui se produisait mardi soir au Théâtre Corona, et qui le referont ce soir.


 

Un collectif qui ne s’essoufle pas après 20 ans

Broken Social Scene, formé par Brendan Canning et Kevin Drew, fête son 20e anniversaire cette année.  Le collectif a regroupé, au fil des années, les meilleurs musiciens de la région de Toronto.

En spectacle mardi soir, le groupe s’est produit avec 10 des ses 19 membres actuels, ce qui a donné droit à toute une expérience musicale. Des accords de guitare rythmés, des sons psychédéliques et des arrangements vocaux éclectiques, c’est encore plus impressionnant de voir le groupe qu’en spectacle que de l’écouter sur un album.

Il est évident qu’en 20 ans de musique, il peut être difficile de mettre sur pied une liste de chansons adéquate et pertinent, sans rien oublier. Le groupe a tout de même relevé le défi avec leur succès Sweetest Kill, 7/4 Shoreline, Halfway Home, entre autres, revisitant deux décennies de chansons dans un seul spectacle.

Même si une prestation de Broken Social Scene n’est pas impressionnant visuellement (les musiciens se marchaient presque sur les pieds sur la scène), le groupe fait ce qu’il sait faire le mieux : être authentique et passionné. Avec des musiciens qui jouent ensemble depuis 20 ans, Broken Social Scene continue de faire de la musique de qualité et est toujours aussi pertinent.

Il faut assurément voir ce groupe en spectacle une fois dans sa vie. Ils seront d’ailleurs en prestation pour un deuxième fois, ce soir, au Théâtre Corona. Ça vaut le détour!

 

Vos commentaires