Brown Family
Critique Publié le

Brown – Brown | Rap généalogique

Brown Family - Brown Brown Family Brown

Le Québec est assez reconnu pour ses familles de musiciens. La famille Daraîche, les Simard, les Wainwright/McGarrigle. Mais rien qui ne s’approche de la famille Beaudin-Kerr, dont trois des membres viennent de lancer un premier album sous le nom de Brown. Un album complexe à décrire, mais qui nous confirme que ça doit swinger sur un moyen temps dans leurs partys de famille.

Gratter la guitare avec ses cousins, c’est une chose. Faire un album de post-rap avec son père, c’en est une autre.

C’est pourtant exactement ce que les frères Gregory (aka Snail Kid des Dead Obies) et David (aka Jam de K6A) viennent d’accomplir.

Avec Brown, ils croisent leurs productions rap et leur lyrisme franglais avec le reggae/soul/R&B acoustique de leur père, pour un résultat ma foi, pas piqué des vers.

Ceci étant dit, à quelques reprises on sent que l’intégration de tous ces styles musicaux s’est faite plus difficilement. Résultat : les parties soul chantées par le père Kerr sont parfois mises à part plutôt que de faire pleine partie du mix.

Ça donne un peu l’impression d’écouter deux albums à la fois.

Mais hey, on devine que certaines influences se métissent moins bien que d’autres.

Parlant de métissage, c’est le thème récurrent de l’album. Comme en témoignent d’ailleurs certains titres de chansons, tels Brown, Brown Baby, Nwiggas, Black White. Toutes des pièces dans lesquelles les garçons exposent leurs origines (pas sans bravado, évidemment, rap oblige).

Ce qui ressort aussi c’est que, bien qu’on sente que les saveurs trap et que les reflux de Dead Obies ne soient jamais bien loin, les gars se permettent avec Brown d’explorer des sonorités plus calmes. Exemples, le dancehall de Me No Care, ou les sons R&B de Combien Real.

Est-ce que ces explorations finiront par se retrouver sur les projets principaux des membres de Brown ? On verra ben, mais en entendant, on s’en délecte ici.

À écouter pour le rap : Complexe

À écouter pour le soul : Lady

À écouter pour tout ça : Lonely

Artistes
, ,
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires