Chaz Bundick Meets The Mattson 2
Critique Publié le

Chaz Bundick meets the Mattson 2 au Bar Le Ritz PDB |Coup de génie en toute intimité

Sous le pseudonyme de Toro Y Moi, Chaz Bundick remplissait le Club Soda, mais c’est une salle bien plus intime et on ne peut plus adéquate qui a accueilli son projet de groupe en compagnie des membres (et jumeaux identiques) de The Mattson 2.

Ayant abandonné le pseudonyme de Toro y Moi (Taureau et moi, littéralement), le multi-instrumentiste originaire de la Caroline du Sud a assuré un spectacle incroyable en compagnie du duo jazz fraternel The Mattson 2. Des capacités musicales absolument effarantes ont été présentées à de multiples reprises, les notes s’envolant bien haut durant les multiples improvisations solos ou en groupe.

Le premier album du groupe, Star Stuff, avait fait surface en novembre dernier et en avait étonné plusieurs de par son contenu beaucoup plus jazz que ce à quoi le public de Toro Y moi était habitué.

La performance semblait être un amas homogène de morceaux, de rythmes, de mélodies et d’accords parfaitement mêlés qui, au final, créait un spectacle avec un fil conducteur incassable.

La foule était visiblement ravie par l’intimité dans laquelle la formation se produisait, avec environ une centaine de personnes seulement dans la salle. Comme quoi il est parfois judicieux de laisser la chance au public d’emplir l’espace comme il le veut.

Première partie: Madeline Kenney

La soirée qui annonçait une sauce plutôt jazz a été lancée en beauté avec une prestation marquante de la puissante Madeline Kenney. Seule avec sa guitare, ses pédales et une baguette pour frapper quelques lignes rythmiques, l’artiste originaire de Seattle et résidant maintenant à Oakland créait presque entièrement sa musique devant le public.

Une voix et une ambiance tantôt rauques, tantôt éthérées, tantôt invraisemblablement touchantes, sa sélection de chansons pour le concert aura donné un excellent aperçu de la vastitude de son répertoire. La scène semblait être sa zone de confort avec un soulier au pied et un dialogue des plus détendus avec le public, avec lequel elle semblait entièrement à l’aise.

Kenney a également joué deux morceaux qui paraîtront sur son prochain album, dont certaines pistes ont été produites avec l’aide de Chaz Bundick. Le tout paraîtra en septembre 2017.

Vos commentaires