Chicago (band)
Critique Publié le

Chicago au Centre Bell | Que des hits et de la nostalgie!

Revisiter 50 ans de carrière en deux heures et demi, ce n’est pas rien! Dix musiciens sur la même scène, des hits et de la nostalgie… Voilà ce qui résume le concert de Chicago au Centre Bell jeudi soir.

Vous ne connaissez pas Chicago, le légendaire groupe américain? Écoutez 25 or 6 to 4 ou Saturday In the Park. Ça vous dit maintenant quelque chose?

En gros, Chicago c’est : 50 ans de carrière, une trentaine d’albums et un orchestre. Dix musiciens (dont quelques membres originaux) pouvant jouer de tous les instruments inimaginables, de la guitare à la trompette, en passant par la flute traversière et j’en passe.

Donc sur scène, ça donne un méchant spectacle. On ne sait plus où regarder, les sonorités sont bonnes, on a droit à des solos fous. Presque tous nos sens sont éveillés par cette expérience musicale.

Vous ne serez pas surpris en apprenant que l’âge moyen dans le Centre Bell était d’environ cinquante-soixante ans. L’ambiance laissait donc à désirer dans la salle, mais on sentait que le spectacle était tout de même apprécié.

 

Un spectacle en deux temps

En première partie de la soirée, Chicago a interprété l’intégralité de leur deuxième album Chicago II, sorti en 1970. Pour la deuxième partie, que les grands succès du groupe : Does Anybody Know What Time It Is?, Questions 67 and 68, I’m a Man etc.

Lors de cette prestation sans faille, on a droit à plusieurs genres musicaux. Du rock, de la pop, du blues et bien sûr des ballades. Qui sont quelques fois, bien franchement, un peu quétaines. Avec un bon vieux visuel à l’arrière de couples qui se tiennent par la main. On pourrait s’en passer.

On retient par contre que du positif de ce spectacle au Centre Bell. Dix gars ayant des années de musique derrière la cravate et qui jouent de la musique ensemble depuis des années, ça ne peut qu’être bon.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires