Gutter Demons
Critique Publié le

Chroniques du Sag | Gutter Demons et Steady Swagger aux 4 barils

C’est par un grand froid sur la région du Saguenay que les groupes Gutter Demons et Steady Swagger débarquaient à la nouvelle salle Les 4 barils de Jonquière.

Elle peut comporter environ 200 personnes, la sonorisation est irréprochable, la scène est surélevée de 3-4 pieds, jouxté d’un grand bar accessible. Un endroit qui ne tardera pas à se faire connaitre par les mélomanes de musique.

 

Gutter Demons

En premier lieu, Sors-tu.ca a appris auprès du groupe qu’il sera en processus d’écriture pour le prochain album qui sortira en 2015, mais aucune date n’est prévue pour l’instant.

Le spectacle en soi était du bonbon. Avec l’aperçu de quarante minutes qu’on a eu au Dampfest de Chicoutimi, on s’impatientait de les voir en intégralité. Un heure et vingt de musique intense, le groupe n’avait pas besoin de bavarder entre les chansons, les spectateurs voulaient juste subir le choc de la contrebasse de Flipper, de la voix de Johnny avec Erwan à la batterie.

Les classiques House By The Cemetery, Sunday, Run Away Loco et Insomnia, pour ne nommer que ceux-là, ont été les plus mouvementés.

Ceux qui font des tournées dans les meilleurs festivals psycho en Europe ont un public bien établi au Québec. Gutter Demons n’a vraiment plus besoin d’introduction dans le monde du psychobilly-rockabilly.

Leur présence sur scène est indéniable. Habillés avec leurs manteaux de cuir sans manche, couverts de tatouages, Ils sont les meilleurs dans leur genre au Québec avec The Brains, aussi issus de Montréal. Que vous soyez amateurs de musiques ou pas, Gutter Demons en met plein la vue.

 

The Steady Swagger

C’est après la partie de hockey que le groupe montréalais Steady Swagger arrive sur scène avec chapeaux, habillés en brun et noir.

Avec une des voix les plus rocailleuses du Québec (ressemblant à celle de Bad Uncle), le guitariste Pi Sailin Cutler et le contrebassiste Matt Lacombe nous conduisent dans leur univers, avec des histoires de pirates, beuveries et autres aventures rocambolesques.

Sur une musique whiskeybillie et folk-rock anglais, ils nous galvanisent de leur énergie pure avec des voix graves et uniques.

Attention : prendre goût à ces joyeux musiciens peut causer une envie soudaine de whisky….

Vos commentaires