Bleu Jeans Bleu
Critique Publié le

Coup de coeur francophone 2019 – Jour 3 | Bleu Jeans Bleu au Club Soda: les kings du samedi soir

L’ambiance était festive au Club Soda samedi soir. Le public enthousiaste a accueilli comme des rois les quatre membres de la formation Bleu Jeans Bleu dans le cadre de la troisième soirée de Coup de cœur francophone. Il faut dire que la bande menée par « Claude Cobra » (Mathieu Lafontaine) a connu une ascension fulgurante (et étonnante!) au cours de l’année 2019 avec son troisième album « Perfecto » et grâce à l’immense succès « Coton Ouaté ».


 

Grosse dose d’amour

Sur scène, le groupe a paru ému et quelque peu dépassé par les réactions passionnées de la foule à son égard, et ce, tout au long de la soirée. Mais cela n’a pas empêché les quatre musiciens de livrer la marchandise. Entouré de Wayne Wrangler (François Lessard) à la guitare at aux claviers, Jean Levis (Pierre-David Girard) à la basse et Lou Lee (Mathieu Collette) à la batterie, Claude Cobra (chant et guitares) mène un groupe qui sait naviguer entre le rock, le country, le funk et autres genres avec une assurance impressionnante.

Accompagnés d’un quatuor à cordes sur certaines pièces (le Parasukov Quartet, « directement venu de Russie » selon le chanteur…), dont Le king de la danse en ligne qui ouvrait les festivités, Bleu Jeans Bleu a fait chanter et danser la foule pendant une heure et demie, puisant dans ses trois albums que la plupart des gens présents connaissaient de toute évidence par cœur.

Toutes les chansons favorites y sont passées: Café Corsé, J’ai mangé trop de patates frites, Phrases Fromagées, Fifth Wheel, Cashmere, ainsi que l’excellente pièce rock Veux-tu jouer un bowling?, aussi musclée et jouissive sur scène que sur disque.

Plusieurs extraits de chansons populaires américaines (Sweet Home Alabama, Hotel California, Smells Like Teen Spirit, pour n’en nommer que quelques-uns) ont été intégrés à leurs propres chansons, ce qui a ajouté au plaisir et à l’esprit de fête de la soirée.

Parmi les moments forts, notons la performance vocale « autotunée » toute à fait hilarante de Claude Cobra sur Vulnérable comme un bébé chat, accompagné du piano de Wayne Wrangler, ainsi que Petit Pudding sur laquelle Cobra était seul avec les cordes.

Mais Bleu Jeans Bleu ont vraiment été les rois de la chanson participative en ce samedi soir avec les gros canons qui ont été entonnés par toutes et tous dans la salle bondée: Malalavie, Siège en Cuir, Achetez-donc nos records, Pantalon de yoga et, bien sûr, Coton Ouaté. Certains parents avaient amené leurs jeunes enfants au spectacle et c’est pendant cette dernière que tous, des plus petits aux plus grands, ont chanté en chœur avec le plus de ferveur.

Le tout s’est terminé au rappel avec la romantique J’te gâte all dressed. Tout au long de la soirée, le groupe s’est montré être un solide ensemble musical, la chimie des membres ne faisant aucun doute. Le plaisir ressenti par les quatre hommes sur scène était visible et contagieux.

Les fils du facteur

« Ne vous en faites pas, nous ne sommes pas des maudits Français, mais plutôt des gentils Suisses ». C’est ainsi que se sont présentés Sacha Maffli (guitare et voix) et Émilien Colin (accordéon et voix), les Fils du facteur.

Les deux sympatiques musiciens se sont avérés être la première partie parfaite: en une seule chanson, ils avaient le public dans leur poche. Leurs chansons folk et rock humoristiques (dont l’une est chantée en anglais par l’un et traduite simultanément en français par l’autre) ont conquis rapidement les gens dans la salle.

Leur démonstration des quatre mêmes accords utilisés dans des centaines de succès radiophoniques, dans un medley comique, a ravi la foule et a été suivie de leur propre chanson construite sur les mêmes accords, Un tube, qui a rapidement été chantée par toutes les personnes présentes.

Leur performance a culminé dans un body surf d’Émilien Colin, rien de moins. On en voulait plus et on a très hâte de revoir ces gentils Suisses dans un spectacle complet!

Événements à venir

Vos commentaires