Alaclair Ensemble
Critique Publié le

Alaclair Ensemble – Les frères cueilleurs (****) | Maturité relative

Alaclair Ensemble - les frères cueilleurs Alaclair Ensemble les frères cueilleurs

Se pourrait-il qu’après toutes ces années de folies en tous genres, les minces d’Alaclair aient enfin trouvé leur havre de paix et se soient assagis? À l’écoute de Les frères cueilleurs, on dirait que oui. En fait, comme le dit Kenlo lui-même, les gars sont « officiellement rentrer dans’ gang des mononcles ».

Là on dit « assagis », mais c’est selon les critères Alaclair.

Sauf que si on compare à la dernière galette, Toute est impossible, qui était remplie d’absurdités sonores comme une ballade Gerry Bouletesque nommée Calinour, un hommage à St-Roch inspiré de Damian Marley, une toune d’Halloween et bien d’autres, on peut effectivement dire que le groupe s’est un peu calmer le poil.

Ici, plutôt que d’avoir 15 styles différents qui se succèdent, changeant à presque chaque chanson, il y a une unicité dans les productions.

En gros, on écoute un album rap. Dans diverses variantes certes (gros virage g-funk vers la fin de l’album), mais du rap. Plus de déviations vers le house, la pop, le quétaine assumé, plus trop de piu piu non plus.

Tout est assez lent, assez calme. Comme l’annonçait d’ailleurs Alaclair High, le premier single sorti au début de l’été.

Si les rythmes sont plus posés, par contre, les rimes elles sont toujours aussi pétées.

V’là quelques perles :

  • « C’qui nous attire à Osheaga c’est les pattes de crabe. »
  • « JOE CLARK. »
  • « Pars un moshpit sur du Georges Brassens. »
  • « Cop un CD d’la Chicane pis boogie that. Criss ‘sti monsieur Christie, donne-moi donc mon cookie back. Yo mon crew bad. Rentre à l’épicerie avec un du-rag, bust un new style. En spécial à 1 et 80 quequ’. Le mince est back sur la lune avec un casque de bain, respect. »

Puis il y a Sauce pois. L’exception à l’homogénéité de l’album.

Une chanson entièrement dédiée au fantastique resto Bonne Bouffe Créole, assise sur des grosses basses de trap.

As-tu déjà hoché de la tête et dansé sur une chanson qui t’énumère le menu d’un casse-croûte créole? T’es-tu déjà pris à crier vraiment fort « GRIOT » dans un accent qui n’est absolument pas le tien?

Tu sais pas c’que tu manques, man.

Mais bref, l’album est en général tranquille. Ce qui est loin d’être un reproche.

Même que le fait qu’il s’écoute d’un bout à l’autre sans trop de moments de cassure en fait un meilleur album, plus digeste, que Toute est impossible.

 

LE CALME AVANT PLUS DE CALME?

On spécule, là, mais faut aussi mentionner que cette accalmie pourrait PEUT-ÊTRE sonner comme le début d’une fin pour Alaclair.

On ne souhaite vraiment pas ça, mais reste que quand on prend tout en compte, que Eman et Vlooper ont un projet qui a très bien fonctionné de leur bord, que Claude « Claude Bégin » Bégin a le vent dans les voiles en solo, que Maybe Wats et Ogden sont partis ensemble sur Rednext Level il y a quelque temps et que Kenlo, à en juger par cette vidéo, semble prêt à faire un bout de son bord, on pourrait soulever que les gars ont peut-être trop de chats à fouetter pour avoir le temps de pousser l’enveloppe aussi loin qu’ils l’ont poussée dans la dernière décennie.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires