Alexandre Désilets
Critique Publié le

Critique album | Alexandre Désilets – Fancy Ghetto

Alexandre Désilets - Fancy Ghetto Alexandre Désilets Fancy Ghetto

Trois ans après la sortie de son album La Garde, Alexandre Désilets nous revient avec Fancy Ghetto, un album truffé de collaborations prometteuses : François Lafontaine (Karkwa, Marie-Pierre Arthur), Olivier Langevin (Galaxie, Gros Mené), François Plante (Plaster, Vincent Vallières), Robbie Kuster (Patrick Watson, Forêt), Julien Sagot (Karkwa) et Samuel Joly (Marilou).

L’excellent premier extrait Renégat,  nous laisse entendre un artiste en pleine possession de ses moyens et avec la créativité qu’on lui connaît. L’interprétation de la pièce laisse une réelle impression d’accomplissement artistique. Comme si ce style musical représentait sa personnalité d’auteur-compositeur-interprète de façon authentique. Il semble avoir sorti du placard le style vocal plus saccadé du temps de Funami. De son côté, le début de la première pièce Au Diable, rappelle vaguement You Can’t Hurry Love du groupe The Supremes.

L’écoute de l’album complet calme toutefois l’enthousiasme du premier opus. Bien que Désilets maîtrise sa voix et sache très bien naviguer à l’intérieur de ses limites, son interprétation ne semble pas tout à fait s’agencer aux mélodies. Le voix aérienne et coulante d’Alexandre Désilets détonne étrangement du son pop-rock de l’album et semble s’adapter difficilement à un cadre pop plus structuré. La grande quantité de mots dans chaque chanson et la prononciation difficile du chanteur constituent deux éléments à travailler pour bien comprendre ses histoires. Il en était de même sur les albums antérieurs.

Bien que la différence de style et de maturité avec ses albums précédents soit palpable, sa personnalité de chanteur et sa personnalité de compositeur, toutes deux remarquables, ne semblent pas être un match parfait. Quant aux musiques, qu’il a composées, elles sont irréprochables et auraient pu constituer, à elles seules, un excellent album instrumental. Fancy Ghetto est tout de même un album intéressant à posséder pour suivre l’évolution de l’artiste et apprécier le travail des musiciens.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires