Les Misérables
Critique Publié le

Critique album | Les Misérables – trame sonore

Les Misérables - Les Misérables Les Misérables Les Misérables

Véritable succès sur les planches à travers le monde depuis plus de 25 ans, l’oeuvre de Victor Hugo, Les Misérables est de retour à l’avant-scène avec sa récente adaptation au grand écran. Film musical oblige, celui-ci s’accompagne inévitablement d’une trame sonore de 20 titres, tirée du long métrage.

Toutes les pièces étant interprétées par les acteurs du film, on conviendra que leurs performances vocales ne sont pas hors de l’ordinaire.

Ainsi, Russel Crowe, qui interprète l’officier Javert n’a peut-être pas la touche pour l’appareil vocal. Possédant un timbre de voix très grave, ses interprétations manquent parfois de profondeur. Un peu à l’image de son jeu, il faut l’admettre.

Hugh Jackman, s’en sort relativement bien dans le rôle de Jean Valjean. Anne Hathaway pour sa part, dans le rôle de Fantine, livre une surprenante interprétation de la classique I Dreamed A Dream, les émotions à fleur de peau, sa fragilité et sa rage palpables à souhait. Mention spéciale aux jeunes révolutionnaires, Marius, joué par Eddie Redmayne, et Enjolras, interprété par l’excellent Aaron Tveit.

La trame sonore transmet assez bien l’émotion du film et s’écoute bien seule. Même si on n’a pas vu le film, on peut en ressentir toute l’intensité. Certaines parties plutôt parlées sont peut-être moins pertinentes sans support visuel, mais en général les titres principaux comme Look Down, At The End of The Day ou ABC Café/Red and Black sont poignants.

Les instrumentations sont pour leur part réussies et ajoutent bien souvent de l’intensité au film, qui s’entend autant qu’elle se voit. La misère de même que l’espoir des personnages sont bien transmises et amplifiées par les sections de cordes et d’instruments à vent.

La trame sonore s’impose comme une belle continuité au film, qui permet de se le remémorer de manière significative.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires