Mr. Oizo
Critique Publié le

Critique album | Mr. Oizo – The Church

Mr. Oizo - The Church Mr. Oizo The Church

S’il y a une chose qu’on ne peut pas dire au sujet de l’année 2014, c’est qu’elle aurait été banale du côté de la musique électronique. Les sorties intéressantes se sont suivies les unes après les autres : Perturbator, Aphex Twin, Flying Lotus, Clark et maintenant Mr. Oizo. The Church détonne cependant des exemples mentionnés ci-haut par son ludisme et son côté dancefloor très affirmé. Ce n’est pas un album frivole pour autant, il est rempli d’inventivité et de surprises.

Le charme de cet album réside précisément dans son approche franche, côté rythmique, mais n’hésite pas à triturer allègrement les échantillons et les mélodies, ni à flirter avec les ruptures de ton. La pièce d’ouverture, Bear Biscuit, l’illustre bien.

Autre point positif : la relative brièveté des pièces. Il est rafraîchissant de voir que M. Dupieux (Mr. Oizo) n’étire pas les morceaux inutilement sans pour autant laisser l’auditeur sur sa faim. Une trentaine de minutes bien utilisées.

Bref, ce n’est pas un album qui va bouleverser le monde de la musique électronique mais qui est exemplaire par sa cohésion, sa maîtrise du genre et l’équilibre qu’il maintient entre expérimentation et «dansabilité». De la belle et bonne électro.

Morceaux à écouter : The Church pour son côté sombre et iSoap pour ses allures rétro.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires