Nils Frahm
Critique Publié le

Critique Album | Nils Frahm – Victoria (trame sonore)

Nils Frahm - Victoria (trame sonore du film) Nils Frahm Victoria (trame sonore du film)

Nils Frahm est en quelque sorte le Mozart des temps modernes : il nous propose, année après année, des albums aux compositions instrumentales de très haut calibre. 

Avec cette trame sonore pour le film Victoria, le pianiste allemand nous plonge dans un univers sombre et froid. Ceux qui sont familiers avec ses précédent album seront dépaysés, car même si le piano occupe une place de premier plan dans l’album, la plupart des compositions sont avant tout une ambiance riche de sons et de bruits.

Quelques morceaux commencent sur une orgie sonore, qui ressemble plus à un ensemble de bruitages qu’à de la musique. Cependant, une fois arrivé à la fin du morceaux, le tout devient musical, et c’est la force de l’artiste de nous proposer des chansons instrumentales, sans pouvoir cerner la direction de ses compositions. Comparé à Screws ou encore Spaces, pour citer ses précédents albums, Nils Frahm innove pour la trame sonore du long-métrage.

On avait l’habitude de le connaître pour son talent incomparable à composer des morceaux au piano frôlant le néo-classicisme. Avec la trame sonore de Victoria, Frahm tombe dans une autre palette de couleurs et d’émotions, mais tout aussi puissante. On se retrouve dans un univers beaucoup plus sombre et froid pour certains morceaux, et réconfortant quand on entend les notes de piano de Frahm au début de certaines compositions.

Un album planant, à écouter attentivement pour apprécier toutes les subtilités sonores et musicales.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires