Sophie Hunger
Critique Publié le

Critique album | Sophie Hunger – The Danger of Light

Sophie Hunger - The Danger of Light Sophie Hunger The Danger of Light

La chanteuse suisse Sophie Hunger lançait récemment son nouvel album, The Danger of Light (16 octobre, au Québec). Voix claire et franche, arrangements aérés et de bon goût: la simplicité est le mot d’ordre pour faire lever la pop-folk jazzée de Sophie Hunger.

On l’avait découverte avec sa reprise de Le Vent nous portera, de Noir Désir. D’une délicatesse et d’un abandon de soi bouleversants.

Cette fois, ce sont 11 compositions originales qui touchent et émeuvent par leur simple force mélodique.

L’artiste s’amuse avec des sonorités jazz (Rererevolution), cabaret (Das Neue), aborde chanson la pop de front (Can You See Me?) et ne craint pas les ballades bien senties (Z’lied Vor Freiheitsstatue).

Pour le fan d’indie rock, la dynamique Holy Hells pourrait bien être la meilleure pièce du disque, avec ses cuivres qui rehaussent le tout et le rythme syncopé. The Fallen, qui la suit, poursuit dans la même veine, alors que The Perpetrator est un vrai petit ver d’oreille légèrement rock.

Bien que la jeune dame soit à elle seule d’un magnétisme naturel, elle a aussi bien saisi qu’il faisait bon bien s’entourer. Adam Samuels (Warpaint, Daniel Lanois, John Frusciante) assure la réalisation. Josh Klinghoffer (le nouveau guitariste des Red Hot Chili Peppers), Nathaniel Walcott (Bright Eyes) et Steven Nistor (Daniel Lanois, Danger Mouse) se joignent à son noyau dur de musiciens qui compte déjà sur l’apport de Michael Flury (excellent tromboniste), Simon Gerber et Alberto Malo.

Une version deluxe comprend aussi One too many Mornings de Bob Dylan, Ne me quitte pas de Brel et 2 nouvelles chansons: First we Leave Manhattan (clin d’oeil certain à Leonard Cohen) et What it is.

À écouter: Perpetrator, Holy Hells, Das Neue, The Fallen, Rererevolution

En tournée au Québec cette semaine:
25 octobre – St-Jean-sur-Richelieu – Cabaret-théâtre du Vieux St–Jean
26 octobre – Québec – Cabaret du Capitole de Québec (Festival de jazz de Québec)
27 octobre – Shawinigan – Cabaret du Centre Culturel (Salle Louis-Philippe Poisson)
30 octobre – Lavaltrie – La Chasse-Galerie
31 octobre – Gatineau – Salle Jean-Despréz
1er novembre – Sherbrooke – Théâtre Granada (Salle Sylvio-Lacharité)
2 novembre – Longueuil – Théâtre de la Ville (Salle Jean-Louis Millette)

Vos commentaires