The City Gates
Critique Publié le

Critique album | The City Gates – Collapse

The City Gates - Collapse The City Gates Collapse

Percer le marché musical n’est pas chose facile pour un groupe indépendant. Toutefois, le moyen le plus efficace d’y parvenir est de travailler comme des forcenés et de présenter un album bien fignolé qui semble découler d’une passion évidente pour la musique. Le groupe johannais The City Gates semble avoir adopté cette recette gagnante sur sa plus récente galette, Collapse.

Dès la première écoute, on ne peut passer sous silence la qualité de la production. On est loin d’un son « cacanne » enregistré en deux heures dans le fond d’un garage de région. La formation a pris les grands moyens et s’est présenté au célèbre studio Piccolo à Montréal. De plus, c’est Gautier Marinof qui a pris les reines de l’enregistrement et du mixage, lui qui a déjà travaillé avec entre autres The Stills et Sam Roberts. Une attention qui leur vaut un résultat épatant!

The City Gates nous offrent un indie-rock très assumé qui peut même retrouver des ambiances pop par moments entrelacés de certains passages qui pourraient être plus expérimentaux. Pour faire une comparaison rapide, on pourrait les placer aux côtés de The National ou encore Death Cab For Cutie.

Collapse contient son lot de pièces qui pourraient bien tourner d’ici peu à la radio. Indiana Rock est un morceau plein de vie avec un refrain béton, mais ce qui le rend particulier, c’est la présence de cuivres. Ces derniers viennent supporter les guitares et la voix du chanteur Max Winge à la perfection.

De plus, Come Back To Me est aussi efficace avec une belle introduction de piano mais les pièces maîtresses de l’album sont sans aucun doute Your Eyes et Purple Heart. En plus de se séparer du lot par le fait qu’elles déménagent franchement beaucoup plus que leurs compatriotes, elles transportent une énergie qui donne un souffle nouveau à Collapse. Il est plaisant de se voir transporter ailleurs et de voir que le groupe est en mesure de sortir un peu de leur son caractéristique.

Bref, The City Gates n’a pas grand-chose à envier aux nombreux groupes indie-rock qui nous entourent depuis quelques temps et mérite clairement votre attention si vous êtes fan du style. Un produit local qui fera tourner des têtes, alors pourquoi ne pas être le premier de vos amis à vous vanter de les avoir connus en premier ?

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires