Yeah Yeah Yeahs
Critique Publié le

Critique album | Yeah Yeah Yeahs – Mosquito

Yeah Yeah Yeahs - Mosquito Yeah Yeah Yeahs Mosquito

Alors que certains attendaient un retour en force des Yeah Yeah Yeahs quatre ans après une tentative pop nommée It’s Blitz, le groupe new-yorkais nous sert plutôt un album décousu et inégal. Retour aux sources plutôt réussi sur certains titres, certes, mais d’autres chansons viennent appauvrir l’album au point de le couler sous la note de passage…

Nouveau! Partagez-nous votre critique de l’album par ici!

D’abord, les fleurs. Sur Mosquito, la chanteuse Karen O. et ses deux mecs nous servent quelques bien bons extraits : la chanson titre (simpliste sur le plan des textes, mais vachement viscérale dans l’interprétation), ainsi que le dub Under The Earth, l’attitude punk à fond la caisse dans Area 52 et l’étrange transformation de Sacrilege, qui débute l’album tout en rock et se termine en chant gospel. Bien joué.

L’apparition de Dr. Octagon pour un couplet rap hors-contexte n’était pas nécessaire, mais Buried Alive figure tout de même parmi les bons coups. C’est sans doute grâce à l’apport subtile de James Murphy (le grand manitou de LCD Soundsystem) derrière la console.

Malheureusement, tout le reste demeure banal. Ça sent le remplissage.  Always, Wedding Song et Subway, par exemple, ralentissent la cadence sans atteindre d’autres émotions aussi viscérales que l’adrénaline pure des titres qui visent dans le mille.

L’excentricité si appréciée sur le premier album n’est plus qu’une braise tiède. Dave Sitek (TV On the Radio) et Nick Launay ont tiré les ficelles en studio, mais pas assez pour insuffler de la vie aux ballades moribondes.

Personne ne remettra en doute les talents impliqués dans les Yeah Yeah Yeahs. Karen O. est toujours l’une des pus pertinentes chanteuses rock vivantes. Mais justement, avec des projets solo en vue, on se demande bien si la belle époque des Yeah Yeah Yeahs n’est pas déjà révolue….

NOUVEAU! Partagez-nous votre critique de l’album par ici
Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires