Alexandre Poulin
Critique Publié le

Critique CD: Alexandre Poulin – Une lumière allumée


Alexandre Poulin

Une Lumière allumée

Alexandre Poulin, l’homme aux chansons sans refrain, nous arrive avec son nouvel album, Une Lumière allumée, qui se veut, avant tout, un recueil d’histoires intimes et de réflexions personnelles sur la vie.

L’artiste autodidacte a composé tous les textes et la musique des 12 pièces de son dernier-né. Les guitares, pilier central de cet album, sont jouées avec une saveur folk et apportent une certaine chaleur à l’ensemble. La voix d’Alexandre Poulin est juste, douce et toute en retenue.

L’auteur-compositeur-interprète, originaire de Sherbrooke, s’est entouré d’Éric Goulet (Les Chiens, Monsieur Mono) pour mettre au monde Une lumière allumée. En plus de réaliser l’album, Éric Goulet a collaboré étroitement aux arrangements musicaux. Malgré la contrainte de fignoler des arrangements autour de textes sans refrain, le résultat est surprenant et empreint de belles harmonies subtiles.


Des propos profonds

Mais ce qui retient surtout l’attention sur le 2e opus d’Alexandre Poulin, c’est la richesse des textes. Par dessus tout, l’artiste est un conteur d’histoires, et on peut dire qu’il réussit, avec brio, à nous faire voyager dans son univers.

Sur la pièce La Misère de Paris, Alexandre Poulin, qui est aussi bachelier en enseignement, se permet même, en l’espace d’une chanson, de nous donner un cours d’histoire, sur l’arrivée des premiers colons en Nouvelle-France. Le résultat est désarmant.

Les professeurs de nos écoles primaires auraient avantage à utiliser cette pièce afin de résumer, en moins de 4 minutes, un chapitre de notre histoire.

De plus, avec Entre Chien et Loup, Alexandre Poulin nous offre probablement une des plus belles chansons d’amour de l’année. Les textes de cette histoire, une ode à un amour vieillissant, sont percutants et très touchants. Avec des phrases comme : « J’ai pas peur de la mort / Mais si j’ai peur de te perdre / Comment savoir si de l’autre bord / On retrouve les gens qu’on aime… », donnera à coup sur des frissons à nos parents ou grand-parents.

Comme la plupart des albums à textes, Une lumière allumée, demande une écoute attentive et une période d’apprivoisement afin de pouvoir l’apprécier à sa juste valeur.


Moments forts :

Sans Francisco, l’Écrivain et Entre Chien et Loup

Moments moins intéressants :
Quand le soleil s’éteindra

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires