Kylie Minogue
Critique Publié le

Critique CD: Kylie Minogue – Aphrodite

Kylie Minogue - Aphrodite Kylie Minogue Aphrodite

Pop à numéro

Kylie Minogue n’a jamais été réputée pour sa grande inventivité, mais jamais un de ses albums n’aura été aussi prévisible et banal que cet 11e album (!), Aphrodite. Et pourtant, cette pop stéréotypée fonctionne encore… par moments.

Taillé sur mesure pour les planchers de danse, ce nouveau disque a au moins le mérite d’aller droit au but: une douzaine de titres dépouillés de toute prétention, aux rythmes calculés et à la production léchée (quoiqu’un peu datée) avec quelques mélodies plutôt percutantes (All The Lovers, Cupid Boy et la très bonne Better Than Today).


Stuart Price aux consoles

Le producteur britannique Stuart Price (que l’on associe à Madonna, New Order, Gwen Stefani et bien d’autres grosses gommes) y est surement pour quelque chose, lui qui a l’habitude de produire des bombes en ressassant les bons vieux trucs inépuisables du genre.

Disciple de l’efficacité au-delà de la créativité, Price s’est pourtant entouré de compositeurs faisant généralement preuve d’un peu plus d’imagination: le DJ électro-pop Calvin Harris, Jake Shears des Scissor Sisters, l’auteure compositeure britannique Nerina Pallot et même Tim Rice-Oxley de Keane.

Stuart Price demeure toutefois le principal artisan des musiques de Kylie Minogue, pour le meilleur et pour le pire.

Sur ses trames musicales conventionnelles, la voix menue de Kylie Minogue vient se poser doucement, sans faire de vague, et fait tout juste ce qu’il faut pour faire passer des textes enchaînant les clichés (Put Your Hands Up en est un exemple probant).


La pop star de toutes les mamans prudes

Il faut toutefois rendre à César ce qui lui revient : Kylie Minogue a le mérite de ne pas embarquer dans la guerre à l’obscénité que se livrent les reines de la pop. Les propos de l’Australienne sont aussi propres et inoffensifs qu’un soap pour ados.

D’ailleurs, à ce chapitre comme au niveau de la production, on croirait revenir dans les années 1990 à l’écoute d’Aphrodite, à l’époque où une simple cadence bien bâtie suffisait pour créer un hit.

Les temps ont bien changé, toutefois, et ce n’est pas tant ce manque de frondeur qui désavantagera Kylie Minogue en comparaison avec ses compatriotes, mais plutôt sa dynamique un peu molle, voire son manque de conviction même lorsque vient le temps de lancer des phrases comme «I’m fierce and I’m feeling mighty», sur la pièce titre.

On ne demande pas à Kylie Minogue de réinventer le genre, mais le minimum de créativité et de contenance qu’il faut pour se démarquer dans le monde de la pop n’est même pas atteint ici.

Au fond, la phrase clé de cet album se trouve peut-être dans l’avant-dernière piste Looking For An Angel : « Sometimes it’s easy / It’s meant to be ».


Moments forts :
All The Lovers, Cupid Boy, Better Than Today

Moments moins forts :
Everything Is Beautiful, Put Your Hands Up (If You Feel Love), Aphrodite, Looking For An Angel

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires