Charles Aznavour
Critique Publié le

Critique | Charles Aznavour au Centre Bell

Tout juste un an après son passage à l’International des Montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu, où sa prestation n’avait pas enchanté la critique, Charles Aznavour était de retour au Centre Bell mercredi soir devant des spectateurs de tous les âges, conquis et nostalgiques, pour y livrer une grande performance du haut de ses 90 bougies.

La voix moins puissante et l’oreille moins précise de celui qui avoue ses défauts avec humilité et humour n’ont rien enlevé à la soirée. Aznavour semblait d’ailleurs en grande forme, chantant avec aplomb et dansant avec énergie à plusieurs reprises, alors que la foule s’enthousiasmait de le voir si bien portant. Devant quelques 7000 spectateurs conscients de leur chance d’assister à ce concert intime, Charles Aznavour présentait toujours cette élégance et ce charisme qui a fait de lui un classique de la chanson française, voir une légende vivante.

Il a d’abord entonné quelques chansons récentes pour ensuite nous offrir le cadeau d’une vingtaine de ses grands succès qui d’ailleurs ne se comptent plus. «Je sais que vous avez tous vos chansons favorites, malheureusement je ne pourrai toutes les chanter, comme j’en ai écrit un millier, on serait ici pendant un mois.» as-t-il rappelé à la blague.

La foule, en ovation debout à plusieurs reprises, a eu droit, entre autres, à Je voyage en duo avec sa fille Katia qui est sa choriste depuis près de 20 ans.  Sa jeunesse, d’abord récitée pour apprécier le texte, avant d’être chantée en douceur accompagnée du piano. Non, je n’ai rien oublié a été chaudement accueillie de même qu’Ave Maria malgré quelques paroles oubliées qu’il a réussi à tourner à la blague en se penchant excessivement pour regarder son télésouffleur. Avec Plaisirs démodés rythmée, Mon amour émouvant également chantée en langage des signes par Aznavour, Comme ils disent touchante et La Bohème en chœur avec des milliers de personnes, les frissons n’étaient pas rares.

D’anecdotes en anecdotes et de chansons en chansons, Charles Aznavour a traversé plus de 90 minutes qui ont passé à une vitesse folle. Sans entracte et sans rappel, ce spectacle plein d’émotions est malheureusement déjà un souvenir sur une trame sonore éternelle.

Grille de chansons

Les emmigrants
Je n’ai pas vu le temps passé
Ce printemps-là
La vie est faite de hasards
Viens m’emporter
Mourir d’aimer
Je voyage
Paris au mois d’août
Va
Sa Jeunesse
Mon ami, mon Judas
Non, je n’ai rien oublié
Ave Maria
Mes emmerdes
L’amour c’est comme un jour
Il faut savoir
Désormais
She
Hier encore
Les plaisirs démodés
Mon émouvant amour
Comme ils disent

Rappel
Les deux guitares
La bohème
Emmenez-moi / Take Me Alone
Je m’voyais déjà / It Will Be My Day
La Mamma

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires