Classified
Critique Publié le

Critique | Classified au Métropolis

Le rappeur néo-écossais Classified n’en est pas à ses débuts sur la scène hip hop : il en fait partie depuis 1995, même si c’est véritablement en 2010, avec le succès de la chanson Oh Canada qu’il émerge sur la scène plus « mainstream ». Avec 15 albums à son actif dont le dernier sorti en janvier 2013, l’artiste de 35 ans à tout un bagage à présenter. Il était de passage au Métropolis samedi soir.

Accompagné d’un DJ, d’un band et d’une énergie prête à tout casser, Classified a pris possession de la scène avec une foule qui était officiellement contente de revoir l’artiste.

Un décor assez simple accompagnait les tracks de l’artiste : un podium contenant trois écrans projetant des images. Un concept qui rappelle un peu le dernier spectacle de Big Boi, qui avait un écran géant qui indiquait à la foule quoi dire et quoi faire, comme dans le présent spectacle.

L’artiste s’est amusé à plusieurs reprises à faire quelques petits beat box entre les chansons au grand plaisir de la foule.

Classified ne le cache pas : il fume de l’herbe, comme le reflète plusieurs des chansons qu’il a performées durant la soirée, tels que High Maintenance. Son public ne s’est pas gêné pour en fumer non plus, puisqu’une forte odeur de printemps flottait dans la salle.

Question de prendre un peu de temps et de s’amuser avec la foule, Classified a fait monter sur scène une jeune demoiselle qui lui avait envoyé un « tweet » durant la soirée, et de faire un petit jeu à la façon The Price is Right. Plus tard au courant de la soirée il fera monter une autre jeune dame, cette fois-ci pour chanter avec lui la ballade All About You.

Évidemment, le spectacle a atteint son apogée avec son succès Oh Canada. La foule appréciait et chantait les paroles.  Bien que dans l’ensemble excellent, quelques chansons se sont démarquées en faisait davantage lever la foule : That Ain’t Classy, Welcome to the Maritmes, The Day Doesn’t Die, Familiar, Anything Goes, 3 Foot Tall et Inner Ninja.

 

En première partie 

Quake et Kayo sont venus réchauffer la salle de façon très efficace.

Ces deux artistes suivent Classified en première partie pour quelques spectacles de la tournée et représentent un excellent choix mettre les gens en appétit. Ils ont enchaîné quelques chansons que la foule s’est fait un plaisir de chanter avec eux. Nous ne serions pas surpris de les revoir bientôt à Montréal.

Puis le trio Loud Lary Ajust a poursuivi la soirée. Un choix très discutable de les avoir placés après Quake et Kayo, qui étaient davantage connus de la foule présente.

Les gars démontre une belle énergie qui n’a malheureusement pas semblé être contagieuse auprès du public. Peut-être que Loud, Lary et Ajust ne sont pas encore suffisamment à l’aise sur une scène de la taille de celle du Métropolis, mais le manque de communication avec la foule n’a pas allumé l’étincelle comme pouvaient le faire Quake et Kayo quelques instants auparavant.

Vos commentaires