Death Cab for Cutie
Critique Publié le

Critique | Death Cab for Cutie au Métropolis

Quelques semaines après la sortie de son huitième album, Kintsugi, la formation américaine Death Cab for Cutie était de passage au Métropolis. Une belle occasion pour présenter quelques-uns de ses nouveaux morceaux, mais aussi de faire revivre ses plus grands succès devant un public montréalais complètement charmé.

Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que la foule témoigne tout son amour à Ben Gibbard et ses acolytes, vendredi soir. Les premiers accords de No Room in Frame auront en fait suffi.

Sous l’éclairage parfois intense des projecteurs, le chanteur se déhanche, se laisse emporter par le rythme. Les cheveux dans le visage, il enchaîne les morceaux avec une grande énergie et cette énergie, elle fait du bien à voir! Sur disque, Death Cab for Cutie s’écoute tranquillement. Sur scène, Death Cab for Cutie s’écoute en dansant. Il est d’ailleurs bien difficile de ne pas taper du pied en regardant Gibbard aller…

Pour cette tournée, le trio est allé chercher du renfort en ajoutant deux musiciens. Ces derniers se sont partagé claviers et guitares tout au long du spectacle. Mais malgré tout, les regards étaient tous fixés sur le chanteur. La tête du groupe, c’est lui et il s’acquitte très bien de ce rôle, tandis que ses collègues se partagent les quatre coins de la scène. Les interactions de Gibbard avec la foule sont calculées, juste assez suffisantes pour ne pas casser le rythme du spectacle. Il demandera d’ailleurs à quelques reprises à son public de faire un  » thumbs up  » pour lui confirmer que tout se passe bien.

Sans faire trop d’artifices, le groupe pige efficacement dans son répertoire pour choisir les chansons qu’il présente sur scène. Il y a donc de quoi satisfaire les fans de la première heure, tout comme les néophytes. Mais dans un Métropolis rempli, c’est d’abord et avant tout un public connaisseur qui se laisse charmer par le groupe.

Photo par Karine Jacques

Plans à l’honneur

Même si Kintsugi n’a que quelques semaines, ce sont les pièces tirées de l’album Plans (2005) qui ont suscité les plus vives réactions. Les Crooked TeethI Will Follow You Into the Dark et Soul Meets Body ont été reçues chaleureusement par la foule qui ne s’est pas laissée prier pour chanter en choeur.

En tout, Death Cab for Cutie aura foulé les planches du Métropolis pendant un bon deux heures bien compté sans jamais perdre son rythme. Une prestation simple, mais extrêmement efficace qui a sans aucun doute fait plaisir aux nombreux fans du groupe présents!

Grille des chansons

1. No Room in Frame
2. Crooked Teeth
3. Why You’d Want to Live Here
4. Doors Unlocked And Open
5. The Ghosts Of Beverly Drive
6. Title And Registration
7. Black Sun
8. Little Wanderer
9. A Movie Script Ending
10. Photobooth
11. President of What?
12. You’ve Haunted Me All My Life
13. What Sarah Said
14. I Will Follow You Into The Dark
15. Everything’s A Ceiling
16. You Are A Tourist
17. The New Year
18. Cath…
19. Soul Meets Body
20. I Will Possess Your Heart

Rappel

21. Binary Sea
22. Your Heart Is An Empty Room
23. The Sound Of Settling
24. Transatlanticism

Vos commentaires