Half Moon Run
Critique Publié le

Critique | Half Moon Run à Québec

L’excellente formation canadienne Half Moon Run se produisait mardi soir sur la petite scène du Cercle, dans la salle qui était pleine à craquer. Depuis leur passage au Festival d’Été de Québec l’été dernier alors qu’ils avaient assuraient la première partie de Metric, le groupe qui s’est établi à Montréal a beaucoup fait jaser de lui dans la Vieille Capitale.

Photo par Maelle Ramsay.

De retour au Cercle, mais cette fois-ci devant une salle qui affichait complet, Half Moon Run a, à nouveau, séduit le public qui était impatient d’entendre l’indie rock de Devon Portielje, Conner Molander et Dylan Phillips.

La prestation d’hier soir était impeccable: tant au niveau des arrangements musicaux, de la justesse des voix et de l’intensité avec laquelle le groupe occupe la scène, Half Moon Run a assuré.

La passion avec laquelle les membres du groupe interprète ses morceaux surprend toujours, et rapidement cette énergie s’est transmise au public. Composé de gens de tous les âges, le public semblait connaître les titres de l’album par coeur puisqu’il était possible d’entendre les gens chanter les paroles.

En ce sens, les chansons Full Circle et Call Me in the Afternoon ont été celles qui ont suscité les plus grandes réactions de la part de la foule, qui était toutefois très attentive lors des pièces plus délicates comme Need It ou encore Fire Escape.

Une fois la grille de chansons jouée, Half Moon Run est revenu pour un rappel, alors que les fans en demandaient encore. Ils ont joué 3 morceaux supplémentaires, avant de s’excuser de ne pas pouvoir continuer leur prestation, puisqu’ils avaient épuisé « tous les morceaux qu’ils connaissaient ».

L’indie-rock teinté de folk et de soul de Half Moon Run et l’intensité du band ont envouté ceux qui se trouvaient au Cercle mardi, et on ne peux espérer rien de moins qu’un retour dans une plus grande salle.

 

Photos en vrac

(par Maelle Ramsay)

Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires