High Klassified
Critique Publié le

MEG 2015 – Jour 1 | High Klassified pète les speakers du Belmont (et dévoile un scoop)

Dans le cadre du festival MEG édition 2015, le Belmont accueillait jeudi soir certains des meilleurs talents de la scène électro (électro au sens large, là) montréalaise. Avec un gros scoop au programme.

Il s’est passé plusieurs choses au Belmont, hier.

D’abord, il y a J.u.D, qui a réussi à préchauffer la foule comme un vrai prince.

L’évolution de son mix, passant d’une grosse sélection de house très 90’s à un trap pas mal plus lourd, s’est faite incognito. Comme quoi le gars n’est pas seulement bon producer mais il est aussi capable de bien lire une foule.

Ceci étant dit, il s’est surtout passé ça :

High Klassified a enfin levé le voile sur sa collaboration avec un artiste de méga envergure.

Les rumeurs couraient depuis un moment déjà, même que certains allaient jusqu’à insinuer que le producteur lavallois travaillerait peut-être avec Danny Brown, puisque tous deux signés sur Fool’s Gold.

Mais non. Mieux que ça.

High Klass est présentement en train de concocter des beats pour son confrère canadien The Weeknd.

Et il a fait l’honneur au Belmont de jouer en exclusivité le premier fruit de cette collabo. Nulle besoin de dire que la foule capotait…jusqu’à ce que les haut-parleurs du Belmont rendent l’âme.

Z’avez bien lu. À la seconde où la tant entendue pièce s’est mise à jouer, les speakers ont lâché.

« Coït interrompu » me semble être l’analogie la plus au point pour définir la frustration qui régnait sur et devant la scène.

Mais en tout cas, du peu qu’on a pu entendre, le mélange du R&B sombre de The Weeknd avec le trap atmosphérique tout aussi sombre du jeune producteur s’annonce être de la folie.

En plus, le Belmont peut se consoler en se disant qu’au moins, plus tôt dans son set, High Klass lui a aussi fait don de quelques nouveaux instrumentaux exclusifs tout droit sortis de son prochain projet personnel.

« NEW SHIT/NOUVELLE CHOSE » lançait-il.

En attendant la sortie de toutes ces belles affaires, vous pouvez télécharger gratuitement sa plus récente offrande, Place SaintRose, ici :

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires