Pierre Hébert
Critique Publié le

Critique humour: Pierre Hébert à Montréal

Hier soir au Gesù de Montréal, l’humoriste Pierre Hébert nous a offert une performance très convaincante de son premier one-man show qui se hissera probablement au sommet dans les prochaines semaines. Ce type complètement éclaté par moments a semé les éclats de rire sans répit, avec un plaisir assuré !

Bachelier en psychologie en 2003, Pierre Hébert a véritablement fait le bon choix en se dirigeant vers l’humour. On le sent très à l’aise et la pression de cette première médiatique semblait inexistante.

Il a entamé son spectacle avec son expertise de joueur de tours, datant de son jeune temps. Les membres de sa famille étaient complices et on comprend rapidement que Pierre aime se payer la tête de ses victimes.

Les explications et les détails sur les soupers de filles a été un moment fort durant la première partie du spectacle. Un nombre incalculable de demoiselles (sauf une…) ont admis avoir déjà dit du tort d’une de leurs semblables après ce genre d’évènement très cliché.

Tout au long de la soirée, il a excellé dans les faits et gestes en bougeant constamment et surtout sans gêne.

Son fameux personnage de Renaud est venu faire son tour après l’entracte avec un sondage très intime par rapport aux mœurs sexuelles de ces dames. Il est veinard lors d’un numéro à l’hôpital causé par une moissonneuse-batteuse (!) et un autre concernant sa copine qui doit être soumise à l’isolement, ayant contracté une bactérie. On peut faire un lien avec un numéro du récent spectacle de Jean-Marc Parent.

L’initiation au ski et son expérience de champignon magique ont été des numéros corrects, même on sentait qu’on étirait la sauce. Pierre nous a pris par surprise en nous manipulant d’une main de maître avec son numéro de souper de famille à un restaurant cinq étoiles. On y croit tellement que le climat change complètement dans la salle pendant quelques minutes…

Comment ne pas aimer ce gars qui se présente comme un « tata » pleinement assumé ?

Tout ce qu’on peut penser en sortant de ce spectacle est qu’on ne peut douter de son potentiel brut et que les sceptiques seront confondus. Sérieux candidat au spectacle de l’année au Gala Les Oliviers.

L’investissement de quelques dollars vous sera bénéfique.

* Des supplémentaires sont annoncées pour les 9 et 10 mars 2012 au Gesù et les billets seront en vente ce vendredi midi.

Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires