Ryan Hemsworth
Critique Publié le

Critique | Le Just Rap Tour pour l’ouverture du festival Mural 2015

La saison des festivals est officiellement commencée. Et elle débute comme il se doit. Avec l’ouverture de Mural. Avec Tommy Kruise et Ryan Hemsworth et leur Just Rap Tour. Mais un peu dans le chaos.

Bon, pas le gros chaos, genre y’a pas eu d’émeute, mais clairement il y avait une brèche dans l’organisation.

Évidemment, avoir des têtes d’affiches aussi appréciées, dans un bar assez petit, qui ne fait en plus pas partie des salles habituelles, ça doit comporter son lot de casse-têtes.

Mais de là à faire attendre en file jusqu’à minuit (soit 2 heures en retard sur l’heure annoncée) même les gens qui ont leur billet à la main, bof.

Était-ce une question de sécurité ?

Probablement pas, parce qu’à vue de nez, la place était loin d’être à capacité maximale quand on est entrés.

Était-ce le bon vieux truc du « formons un line-up devant la porte, ça va avoir l’air exclusif » ?

On espère que non. Quoi que ç’aurait était concept avec le nom du bar en question, « École Privée ».

Mais hey, une fois en dedans par exemple.

D’un, l’existence de ce bar semble être un secret de polichinelle, dont c’était une plaisante découverte.

De deux, on se fait rapidement rappeler l’envergure du Just Rap Tour. Les gars Hemsworth et Kruise ont le talent, l’aisance, l’originalité. Et sont surtout les maîtres de la sélection musicale.

Deux pouces particulièrement en l’air pour le set de Tommy Kruise, figure montréalaise adulée, qui incluait quelques clins d’œil à ses confrères (High Klassified entre autres). Et qui incluait en général certains des plus gros beats rap connus de l’homme.

Mais on s’y attendait, il nous a prévenus en début de nuit.

« Salut gang, on va écouter du rap. »

Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires