Komedy Majik Cho
Critique Publié le

Critique | Le Komedy Majik Cho au Festival Juste pour rire

Présenté à la salle Pierre-Mercure dans le cadre du Festival Juste pour rire, le Komedy Majik Cho réunit sur scène des magiciens qui plairont aux adolescents et à ceux qui viennent regarder un spectacle de magie pour la première fois.  Hélas…

Mis en scène par Serge Denoncourt, les artistes proviennent majoritairement de l’Italie et du Canada. Leur jeu, leur langue et leur style varient d’un à l’autre et ces différences rendent la prestation très originale et intéressante. Fait intriguant: avant d’entrer dans la salle, les placiers nous remettent un jeu de cartes et le Journal de Montréal. Voici à quoi vous attendre de chacun des invités.

Arturo Brachetti
Très apprécié des Québécois, Brachetti agit comme maître de cérémonie et présente tour à tour les magiciens qui montent sur scène. De plus, il vient présenter un numéro dont on a l’habitude de voir. En effet, il effectue de nombreux changements de costumes en faisant référence à de nombreux pays exotiques du monde. Du déjà vu! Parfois, il se mêle aux autres invités pour raconter quelques blagues. Finalement, à la toute fin des deux heures bien comptées, une belle surprise est réservée aux spectateurs.  Motus et bouche cousue…

Alain Choquette
Toujours en interaction avec son public, il propose un tour spectaculaire avec le jeu de cartes qui nous a été remis. Ensuite, heureux hasard, il invite l’ex-ministre Raymond Bachand sur scène où il lui demande de choisir au hasard une page du Journal de Montréal et de la déchirer en 2 à plusieurs reprises… Enfin, il réussit à deviner les quatre derniers chiffres de la carte de crédit d’un spectateur. Un des bons moments de la soirée…

Luca & Tino
Le duo de clowns Luca & Tino joue un peu la commedia dell’arte et fait un peu les bouffons. Par respect, on a à certaines occasions le sourire aux lèvres mais leurs numéros sont beaucoup trop longs, notamment celui de la banane et de la carotte.

Théo Dari
Ce français nous en fait voir de toutes les couleurs avec ses lasers lumineux verts qui fusent de partout.  Son concept est assez précis: il tord, coupe, restaure les rayons puis les saisit comme s’ils n’avaient pas de source.  De vrais effets magiques dans un atmosphère de science-fiction.

Ernesto Planas et Darcy Oake
Le numéro de Planas consiste à faire apparaître et disparaître des dizaines de parapluies multicolores. Rien d’autre… que de ça. Quant à Darcy Oake, il prend certains risques de se blesser lors de ses deux numéros qui font appel à la concentration et l’illusionnisme.

Vincent C et Luca Bono
Vincent C est un magicien québécois très marginal et son sens de l’humour est semblable à celui de Mike Ward. Utilisant son humour à profusion dans ses numéros, il utilise le hula-hoop et le striptease pour effectuer un tour de magie avec des cartes.  Certainement, le meilleur de la soirée.  À quelques reprises, il fait appel à Luca Bono, son souffre-douleur, pour épater la galerie avec des colombes.

Événements à venir

Vos commentaires