Linkin Park
Critique Publié le

Critique | Linkin Park, 30 Second To Mars et AFI au Parc Jean-Drapeau

Ce samedi 23 août s’arrêtait le Carnivores Tour au Parc Jean-Drapeau à Montréal. Linkin Park et 30 Second to Mars ont offert des performances mémorables quoique très différentes afin de promouvoir leurs plus récents albums. Du côté de la première partie, AFI a fait patienter le public, sans plus. Critique d’un concert marquant.

Une première partie quelconque

AFI était le premier groupe à monter sur scène pour lancer le concert. Pourtant, le chanteur Davey Havok semblait manquer d’énergie vocalement. Devant un décor sobre composé du drapeau noir a l’effigie du groupe, AFI n’avait pas le mordant qu’on retrouve sur leur dernier album Burials. Le groupe a tout de même réussi à faire lever la foule avec leur plus grand succès Miss Murder, en terminant.

AFI, photo par Benoit Turcotte

AFI, photo par Benoit Turcotte

Jared Leto fait son spectacle

Le chanteur de 30 Second to Mars, Jared Leto a su réchauffer la foule avec principalement des chansons tirées de son plus récent album Love, Lust, Faith and Dreams (2013). Avec une entrée tragique sur Carmina Burana : O Fortuna, l’acteur, récemment récipiendaire d’un Oscar, a offert une performance digne de ce nom. Tout de blanc vêtu et attriqué d’une couronne, Jared Leto sait comment interagir avec le public et visiblement, adore le faire.

Ballons multicolores géants dans la foule et confettis faisaient partie des attractions visuelles de 30 Second to Mars, quand Jared Leto ne demandait pas au public de se baisser, de sauter ou de monter sur les épaules des autres. À chaque chanson, il y aura eu une interaction avec la foule, dont une petite partie a même fini par monter sur scène avec Jared Leto qui concluait avec Closer to The Edge.

Mention au passage acoustique, pendant lequel le chanteur de 30 Second to Mars se retrouve au centre de la foule et interprète des petites parties de ses plus grands succès tels que Beautiful Lie, From Yesterday et Hurricane, au grand plaisir de la foule. Jared Leto a su se faire aimer des Montréalais en brandissant un drapeau québécois sur City of Angels, un clin d’œil largement apprécié du public.

30 Seconds to Mars, photo par Benoit Turcotte

30 Seconds to Mars, photo par Benoit Turcotte

Linkin Park

Le groupe venait faire la promotion de son dernier album The Hunting Party, mais a su satisfaire les admirateurs avides de vieux succès. Avec l’énergie incomparable de Chester Bennington au chant et de l’impressionnant Mike Shinoda au chant, au rap, au clavier et à la guitare, Linkin Park sait comment donner un bon spectacle.

Les succès les plus attendus sont bien répartis pendant la performance, on pense notamment à One Step Closer et Papercut en début de spectacle, In The End et Numb vers le milieu et What I’ve Done et Bleed it Out en rappel. Même chose pour les nouvelles pièces telles que Guilty All The Same, Rebellion et Final Masquerade.

Linkin Park, photo par Benoit Turcotte

Linkin Park, photo par Benoit Turcotte

Le décor imposant et saisissant, composé de plusieurs écrans cubiques créent des images hallucinantes. Notamment lorsque Joe Hanh aux effets spéciaux fait son solo et se retrouve dans une de ces boîtes de lumières. Ou encore quand Mike Shinoda, surélevé sur la scène avec son clavier se retrouve entre les deux structures lumineuses.

Linkin Park est un mélange de styles en soi, rap et rock se marient parfaitement. On saisit d’autant plus cette alliance lorsqu’on voit la chimie entre Chester Bennington et Mike Shinoda, qui ont deux genres complètement différents. L’harmonie des deux voix est impeccable.

Linkin Park, photo par Benoit Turcotte

Linkin Park, photo par Benoit Turcotte

Quelques moments sont véritablement marquants, on pense au passage où Bennington et Shinoda interprètent Leave Out All The Rest et Shadow Of The Day en version clavier et voix alors que Mike Shinoda est surélevé au clavier et Chester Bennington en avant-scène éclairé d’un faisceau blanc seulement.

On pense aussi à la petite surprise de Mike Shinoda pour les admirateurs de Fort Minor, qui nous a servi le succès Remember The Name ou tout simplement le rappel de 6 chansons, tout de même, dont les deux dernières What I’ve Done et Bleed it Out laisse le public sur une excellente note, à l’image du concert lui-même.

Photos en vrac, par Benoit Turcotte

Grilles de chansons (source: Setlist.fm)

Linkin Park

Mashup Intro #2
Guilty All the Same
Given Up
With You
One Step Closer
Blackout
Papercut
Rebellion
Runaway
Wastelands
Castle of Glass
Leave Out All the Rest / Shadow of the Day / Iridescent
Robot Boy
Joe Hahn Solo
Numb (Numb/Encore Outro)
Waiting for the End
Final Masquerade
Wretches and Kings / Remember the Name
Lying From You
Somewhere I Belong
In the End
Faint

Rappel :

Burn It Down
Lost in the Echo
New Divide
Until It’s Gone
What I’ve Done
Bleed It Out

30 Seconds to Mars

Carmina Burana: O Fortuna
Up in the Air
Search and Destroy
This Is War
Conquistador
Kings and Queens
Do or Die
City of Angels
End of All Days
Acoustic
Hurricane
The Kill (Bury Me)

Rappel :
Whole Lotta Love (reprise de Led Zeppelin)
Closer to the Edge

AFI

The Leaving Song Pt. II
Girl’s Not Grey
I Hope You Suffer
Medicate
Love Like Winter
17 Crimes
The Days of the Phoenix
Silver and Cold
Miss Murder

Vos commentaires