Ra Ra Riot
Critique Publié le

Critique | Ra Ra Riot au Il Motore de Montréal

Quelques jours avant la fin de sa tournée hivernale, le groupe Ra Ra Riot a pris le temps de s’arrêter à Montréal, jeudi soir, pour un spectacle au Il Motore. Tentant de faire fi de la taille de la scène, le groupe aura donné une performance un peu inégale, mais quand même réussie, dans son ensemble.

Parmi les nombreux instruments que l’on retrouvait sur scène, les six musiciens se sont partagé le peu d’espace qui restait pour le spectacle. C’est à se demander si la prestation n’aurait pas été meilleure dans une plus grande salle. Cela aurait sans doute permis au groupe d’exploiter pleinement son énergie.

Sous les panneaux lumineux qui ornaient la scène et qui ponctuaient à merveille les changements de rythmes, Ra Ra Riot a enchaîné quelques chansons tirées de ses trois albums (The Rhumb Line, The Orchard et Beta Love) avant de s’adresser (enfin!) à la foule.

Après quelques remerciements hâtifs, le groupe a entamé la chanson Dance With Me, tirée du plus récent album Beta Love, paru plus tôt en janvier. Cette dernière a eu l’effet escompté : les spectateurs se sont mis à danser de plus belle. La soirée commençait officiellement!

 

Ra Ra Riot, parle-nous

Tout au long du spectacle, les interactions avec la foule se sont faites rares, ce qui laissait souvent place à des temps morts entre les chansons. Quelques spectateurs ont d’ailleurs clamé haut et fort leur amour pour le groupe durant ces moments, n’arrachant que quelques timides «thank you» à gauche et droite.

Le groupe ne semble pourtant pas manquer de charisme. Lorsque le chanteur Wes Miles s’adressait à son public, il réussissait toujours à aller chercher des applaudissements bien plus que chaleureux de la part de la foule.

Miles a même demandé à tous de claquer des doigts en même temps que lui pendant la pièce When I Dream et le public semblait tout simplement ravi de pouvoir s’impliquer ainsi. Quelques temps plus tard, le chanteur souriait à pleines dents et tapait dans les mains des gens qui se trouvaient devant lui.

Si le spectacle avait été ponctué de telles interactions avec la foule, il y aurait eu une très belle complicité et la prestation aurait été tout simplement explosive!

 

Un public averti en vaut deux!

Le spectacle de Ra Ra Riot aura tout de même eu de quoi plaire aux fans du groupe. Pendant 70 minutes, le choix varié de chansons aura filé à la vitesse grand V.

Ra Ra Riot a offert une bonne performance. En dosant très bien les chansons de ses trois albums, le groupe a réussi à faire plaisir à tous.

La taille de la scène du Il Motore a nui au groupe et à l’ensemble de sa prestation tellement les musiciens étaient coincés entre leurs instruments et leurs collègues. Pour une musique aussi dansante que celle de Ra Ra Riot, ça prend de l’espace!

Un groupe à voir donc, mais dans une plus grande salle.  Justement le groupe sera de retour à Montréal le 23 mai prochain, au Métropolis, en première partie de The Shins.

 

Pacific Air en première partie

C’est la formation américaine Pacific Air qui était en charge de réchauffer la foule et ils ont très bien réussi! Le groupe s’est amené sur scène vers 21h pour offrir une prestation de 40 minutes. Les musiciens, qui semblent sortis tout droit d’une répétition de «band de garage», avaient l’air dans leur élément et semblaient s’amuser.

Sans prétention, leur bonne humeur s’est rapidement emparée de la foule qui dansait au rythme de leurs chansons indie pop à saveur estivale.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires