Rod Le Stod
Critique Publié le

Critique | Rod Le Stod place la barre haute à la Place des Arts

Le rappeur Rod Le Stod nous conviait à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts, samedi soir, pour la première fois en spectacle à Montréal avec une formule full band. Une première fois qui place la barre bien haute pour les prochains rendez-vous du chanteur!

Le concert, qui était présenté dans le cadre de la Série DÉCOUVERTES des Weeks-Ends de la chanson Québecor, en était un des plus intimes. Dans le confort de la Salle Claude-Léveillée, Rod Le Stod a présenté à son public les pièces de son tout premier album en carrière, Pas nés pour un p’tit pain (2014), et quelques nouvelles compositions. La présence des musiciens a donné encore plus de mordant à la musique du Stod. Combiné au charisme du chanteur, tout était en place pour une soirée réussie du début à la fin, qui est arrivée bien (trop) vite, malgré les 90 minutes du concert.


Rod le Stod et compagnie

Sur scène, celui qui est aussi connu sous le nom de Rodolphe Demers, est accompagné de son fidèle complice, Johnny Danger. Ils ont également pu compter sur le travail de David Couture (guitare), Pierre-Olivier Gagnon (basse), Camille Gélinas (claviers) et Louis-Vincent Hamel (batterie). Des présences qui ont donné une énergie renouvelée aux pièces du chanteur, et qu’on ne retrouve que dans un concert!

L’idée d’offrir un spectacle avec tout un band était sans doute une des meilleures idées pour l’événement. Tant la guitare, que la basse, la batterie et les claviers ont su donner une dimension nouvelle aux morceaux. Les modifications apportées ont entre autres rendu beaucoup plus planante la pièce Cercle vicieux, pour ne nommer que celle-là.

Photo par Richard Mercier.

Photo par Richard Mercier.

Dans le public, on pouvait compter plusieurs proches du chanteur, dont un ami qui a ponctué le spectacle de quelques blagues et commentaires. Décidément, le coeur était à la fête. La foule, installée bien confortablement, semblait ravie de se retrouver dans cette petite salle de la Place des Arts et le chanteur, vêtu de son beau complet, partageait visiblement ce sentiment. Il a d’ailleurs échangé plusieurs anecdotes avec le public, tout au long de la soirée.

Rod Le Stod a fait un excellent travail, tant à l’animation qu’à la chanson. Son matériel est authentique et intelligent : il séduit, fait rire, fait réfléchir. Ses paroles reflètent bien ses opinions et son univers, et certains de ses textes sont très touchants. On pense ici à la pièce Dans le pays où j’vis qui aborde entre autres le suicide d’un de ses amis. Difficile de rester de marbre devant les paroles de cette dernière.

Le chanteur a aussi une façon bien à lui d’aborder plusieurs thèmes, sans nécessairement donner une prestation décousue. Ses morceaux, engagés ou plus personnels, s’enchaînent bien et, sans prétention, le chanteur nous livre le tout le sourire aux lèvres. Si sur album ses chansons sont très bonnes, sur scène, elles sont excellentes!

Pour certaines pièces, il aurait peut-être été préférable d’assister au spectacle en étant debout, pour se laisser porter par la musique (et peut-être sauter au même rythme que Johnny Danger sur scène!), mais en même temps, dans le confort des fauteuils, on pouvait se concentrer pleinement sur les textes… Ce qui est loin d’être une mauvaise chose.

 

Clin d’oeil à Dédé

À quelques chansons de la fin du spectacle, le Stod a offert sa version de la célèbre Tassez-vous de d’là des Colocs, en demandant au préalable à la foule si elle était partante pour faire quelque chose qu’il n’avait jamais fait. Il aura fallu s’habituer à une autre voix que celle de Dédé Fortin pour cette pièce, mais dans l’ensemble, on peut dire « mission réussie » pour le jeune artiste qui ne s’est pas accroché dans le refrain.

Mention spéciale à Camille Gélinas qui était très impressionnante à voir aller aux claviers!

Avant le rappel, Johnny Danger et Rod Le Stod ont clamé haut et fort « 2015, on va faire plus de bruit que 2 000 singes » sur 6 Six…

L’année ne fait que commencer et déjà, on a hâte d’entendre ça!

 

Grille de chansons

(Charlie rit encore! – Oriane Leclerc)

  1. Dans l’pays où j’vis
  2. Fais c’que tu veux
  3. J’suis pas née pour un p’tit pain
  4. C’est qui le gars
  5. Premières fois
  6. Road Trip
  7. Player’s
  8. Style d’exercice
  9. (Acapela)
  10. Câlbasse de câlbasse
  11. Cercle vicieux
  12. Tassez-vous de d’là
  13. Genre que
  14. Roule avec Rod
  15. 6 Six

Rappel

OG RAMBO GAUTHIER
Parles-moi en pas

Événements à venir

Vos commentaires

Sors-tu.ca vous recommande...