Mayhem
Critique Publié le

Critique | Soirée black métal avec Watain et Mayhem au Club Soda

Musique extrême, à la réputation sulfureuse, le black métal n’est certainement pas pour toutes les oreilles mais a des fans dévoués partout sur la planète. La venue de la formation Mayhem à Montréal lundi dernier nous l’a clairement prouvé…

Groupe phare de la scène black norvégienne des années 1990, le groupe s’est principalement fait connaître grâce à l’album De Mysteriis Dom Sathanas paru en 1994. Il est évident que le public s’attendait à entendre de nombreuses pièces de l’album, ce qui ne fut pas le cas.

L’enchaînement parfois maladroit des morceaux brisait également un peu la magie. Heureusement, la présence de classiques comme Deathcrush et Freezing Moon dans la playlist ont sauvé les meubles. Il faut cependant souligner la performance du chanteur Attila Csihar, qui s’est illustré par sa polyvalence, passant de l‘ignoble au solennel avec toutes les nuances possibles. En grande forme.

La fin abrupte du concert, provoquée probablement par le dépassement de Mayhem de leur temps alloué a contribué à prolonger cette sensation aigre-douce déjà présente. Tout de même, il s’agissait d’une performance fort acceptable de représentants incontournables d’un des styles de métal les plus singuliers.

 

Watain

Précédant les Norvégiens, les Suédois de Watain ont offert une performance hautement théâtrale, à la fois spectacle et rituel.

Décors scabreux et offrandes de sang à l’appui, leur satanisme est pleinement assumé. L’excellente présence du chanteur Erik Danielsson rend également le groupe assez intéressant à regarder.

Le son d’ensemble était impeccable, compensant pour le manque de relief de la plupart des chansons, car Watain demeure une formation qui s’apprécie probablement davantage en concert qu’en album.

Retenons de cette soirée la furie de la musique, la performance des chanteurs, un brin de nostalgie et un appétit pas exactement assouvi…

Artistes
,
Villes
Salles

Vos commentaires