OH LORD
Critique Publié le

Critique théâtre | Oh Lord à La Petite Licorne

Vous avez peut-être entendu parler d’eux et de leur première création tout aussi étrange que ludique : Le Projet Bocal avait beaucoup fait jaser. C’est sans surprise que le charme continue d’opérer dans leur nouveau spectacle de création, cette fois aux inspirations folkloriques. Oh Lordune façon de se divertir avec panache.

OhLord1

Comment ne pas tomber sous le charme de cette petite bande d’acteurs au talent déroutant. Conjuguant théâtre, humour et chanson avec intelligence, Le Projet Bocal repousse les règles du jeu avec une nouvelle composition théâtrale à la fois hybride et débridée.

Sur scène, bois et fourrure s’entremêlent à quelques instruments de musique. On nous fait patienter la levée du rideau à l’aide d’une partition tout à fait à propos, troquant les rythmes urbains à quelques bruits de la nature. Oh Lord, nous voilà à nous promener et chanter dans les bois en plein coeur du plateau Mont-Royal!

OhLord3Les comédiens sont très attachants dès le premier tableau. Leur univers rappelle une scène complètement folle de 19-2, où Berrof et Chartier doivent se rendre sur les lieux d’une plainte. Un des personnages (justement interprété par Simon Lacroix) porte tutu et collant au beau milieu d’un étrange ébat amoureux dans un stationnement du centre-ville. Farfelu ou insensé vous dites, mais la scène demeure étonnamment très crédible tout en réussissant à dépeindre le portrait d’une société en quête de soi.

C’est ce genre d’imaginaire que l’on retrouve avec le jeune trio d’acteurs, comme si chaque saynète sortait d’une boîte à surprise. Entre la danse en ligne, le chant country slam et les histoires des Filles de Caleb, on se laisse aisément abandonner au jeu, à la folie et la dérision. On s’amuse avec le propos comme avec les rythmes, la force de l’écriture se logeant dans la capacité de réflexion ludique sans revendication ou jugement critique, juste le «plaisir du fun».

Empruntant des pièces revisitées et originales, la brillante collaboration musicale de Yves Morin agit comme agent de liaison à la seconde création du Projet Bocal. Quelques ajustements du niveau sonore à faire pour mieux entendre certaines répliques qui se perdent dans la trame, mais rien de majeur.

La pièce Oh Lord sera bien enracinée au théâtre La Petite Licorne jusqu’au 28 novembre.

Texte, jeu et mise en scène: Sonia Cordeau, Simon Lacroix et Raphaëlle Lalande

Assistance à la mise en scène: Camille Gascon 

Complicité musicale: Yves Morin

Vos commentaires