Dany Placard
Entrevue Publié le

Dany Placard au Taverne Tour : « C’est dans les bars que ça se passe ! »

En marge de son spectacle à guichet fermé au Verre Bouteille dans le cadre du Taverne Tour, ce jeudi 1er février, Dany Placard s’est entretenu avec le Sors-tu.ca pour parler de la magie de jouer dans les petites salles.

Le Taverne Tour, c’est une série de spectacles qui aura lieu du 31 janvier au 3 février prochain, dans plusieurs bars et petites salles de l’avenue Mont-Royal et sur la rue St-Denis. Dany Placard viendra y présenter les pièces de son nouvel album Full Face jeudi et lorsque joint au téléphone, il semblait avoir bien hâte.

« C’est dans les bars que ça se passe », livre d’entrée de jeu le barbu chanteur. « Le stage est moins haut, les gens sont collés à toi. L’interaction est meilleure avec le public.»  Si ce genre d’environnement peut paraître hostile pour certains artistes, Dany Placard s’y sent comme chez lui. « Je suis capable d’avoir le silence dans mes shows. »

Ce silence sera d’autant plus important lors des passages plus tranquilles de son spectacle. Toutefois, avec le son plus rock de son dernier album, il ne faut pas s’attendre à une performance de tout repos. Au contraire, le chanteur promet un spectacle plus énergique et bien varié: « On va passer par une grosse gamme d’émotions. L’important, c’est de faire vivre de quoi. » Dany Placard devrait même se permettre plus d’envolées musicales. Il prévoit offrir de longs passages instrumentaux et moins de discussions avec le public entre ses pièces. C’est qu’après un moment, il avait l’impression d’offrir de vrais monologues durant ses spectacles. « J’aime mieux parler avec mes chansons. »

Full Face étant sorti depuis déjà quelques mois, l’album a déjà été cassé à quelques reprises sur scène, dont à la mi-janvier dernier en Abitibi. À en juger les propos du principal intéressé, les pièces moroses du disque n’empêchent pas d’avoir du plaisir en salle. « Les sujets sont plus dark mais c’est quand même up tempo, ça vient comme peser dans la balance. » Il estime d’ailleurs que son spectacle « bouge plus » qu’avant. Non seulement cela, mais le public semble au rendez-vous plus que jamais. « Ça va super bien, il y a plus de monde en spectacle qu’avant. »

Charme de taverne

Le Taverne Tour de cette année se déroule dans un contexte particulier, alors que plusieurs petites salles de spectacles comme le Divan Orange ou Le Cercle ont fermé leurs portes au cours des derniers mois. Dany Placard avait même un arrêt de prévu à Québec dans cette dernière le 22 février prochain ; il ira plutôt jouer sur les planches de l’Anti. Selon lui, ces fermetures, quoique bien malheureuses, ne doivent pas être vues comme des catastrophes. « C’est sûr que c’est triste, mais tsé, ils vont en remettre d’autres. »

Il comprend malgré tout que les clients réguliers de ces établissements puissent être déçus de la tournure des événements. Lui-même a un coup de coeur pour une salle intime en particulier. « J’aime bien aller à l’Esco [au coin de St-Denis et Mont-Royal], confie-t-il, depuis que c’est rénové, ça sonne bien. C’est cool d’aller prendre une bière sur la terrasse avant un show. »

Après son spectacle au Verre Bouteille, Dany Placard fera quelques spectacles un peu partout au Québec dans les prochains mois, avec plusieurs dates en festival qui restent à être annoncées. Afin de pouvoir « étirer la tournée », le chanteur prévoit faire paraître un nouveau EP, avec une cible temporaire placée sur le mois de septembre. Ceux qui ont aimé le monsieur Placard plus rock seront servis, puisqu’il décrit ce nouveau EP comme étant « encore plus grunge, pis un petit peu plus fucké. » Pour ce qui est de la suite des choses, on peut s’attendre à tout pour Dany Placard. « Je fais ce que je veux pis j’ai toujours fait ce que je voulais, » conclut-il.

Événements à venir

Vos commentaires