David Myles
Critique Publié le

David Myles – Real Love (****) | Retourner aux bases du rock pour mieux émouvoir

David Myles - Real Love David Myles Real Love

Sur son plus récent album, le chanteur David Myles se tourne vers le style musical qu’il affectionne depuis son enfance: le rock des années 50. Celui qui a prit part à un concours de lip-sync à l’âge de 7 ans en se déhanchant sur la chanson Heartbreak Hotel a concocté un album de compositions originales qui mêlent le rock’n’roll à la soul et quelques touches country.

S’adonnant au folk jazz depuis ses débuts sur disque il y a douze ans, Myles a décidé, pour ce nouvel album intitulé Real Love, de mettre à profit son talent de créateur de mélodies accrocheuses en arrangeant celles-ci à la manière des chansons qu’il a écoutées en grandissant. Mêlant adroitement émotion et humour, il démontre ainsi que, parfois, la force est dans la simplicité.

Armé de sa voix grave dans laquelle on retrouve l’écho d’Elvis Presley, le crooner canadien nous fait swinguer et ce, dès la pièce d’ouverture, Night & Day. Accompagné d’une guitare électrique enjouée et d’une section rythmique énergique, Myles nous charme immédiatement.

La basse et la batterie nous font taper du pied sur l’amusante Everybody Knows pendant que Myles s’amuse à faire des « pa-pa-pa-da » et à chanter le solo de guitare. L’enthousiasme du chanteur est évident au fil des treize pièces de l’album, ainsi que son véritable amour pour ce genre musical.

Si sa voix rappelle Elvis, on pense par moments aussi à la voix de baryton de Randy Travis, entre autres sur la ballade Knock Out. Myles descend dans les notes graves pour mieux nous ébranler. À d’autres moments, on est amenés à le comparer à Johnny Cash et Roy Orbison mais, au final, Myles parvient à ne pas se perdre dans les références et à créer une oeuvre qui reflète ses propres sensibilités, qui rend hommage tout en étant personnelle à la fois.

À la manière de la chanteuse folk Jill Barber, qui a prit un tournant jazz rétro sur Chances en 2009 et qui, de ce fait, a créé une oeuvre aux qualités intemporelles, David Myles propose ici un disque qui transcende les époques.

En épousant le style direct et simple du rock’n’roll des années 50, les compositions de Myles nous atteignent droit au coeur, ou provoquent un déhanchement du bassin d’ordre primitif. Dans tous les cas, difficile d’y demeurer indifférent.

Artistes
Villes
Salles

Événements à venir

Vos commentaires