Dita Von Teese
Critique Publié le

Dita Von Teese en met plein la vue à l’Olympia de Montréal

L’Olympia s’était mis sur son 36 dimanche soir, avec tapis rouge, panneau de commanditaire de l’évènement pour des photos et les employés habillés un peu gangster des années 30. Tout ça pour les amateurs de burlesque montréalais qui s’était donné rendez-vous le temps d’une soirée. Pour l’occasion, l’effeuilleuse professionnelle Dita Von Teese était le clou de la soirée…

N.D.L.R. : Ironiquement, les photographes de presse ont été autorisés pour toute la soirée… à l’exception du moment où la star elle-même se présentait sur scène !  Donc pas de photos de Dita-la-starlette, mais rincez-vous l’oeil quand même :


Évidemment, avant d’avoir la chance de voir la pin-up s’exécuter devant nous, il y avait plusieurs invités locales et canadiennes pour nous mettre dans l’ambiance. C’était plutôt réussi, mais il y avait tellement d’invités qu’au bout d’un moment, c’était un peu long.

Finalement Dita Von Teese a fait son apparition et elle nous a mis plein la vue, littéralement. Von Teese est vraiment en contrôle de la situation et nous hypnotise à chacun de ses mouvements. Elle qui semble si froide a l’écran devient finalement un rayon de bonheur avec des mimiques qui ne sont sans rappeler Bettie Page.

Apres un court entracte, les invités reviennent faire leur deuxième numéro et encore une fois ça devenait très long.

Pour clore la soirée, Dita Von Teese arrive avec une robe scintillante comme c’est pas permis et accompagné de son classique verre à champagne. Depuis l’annonce de sa venue, c’est la question que l’on se posait tous : allait-elle nous offrir cette chorégraphie ? La réputation du numéro est loin d’être surfaite et c’était un plaisir pour les yeux.

Apres s’être denudée lors d’une danse, elle passe dans la coupe géante où elle baigne dans le « champagne » et fais quelques cascades avec l’olive du cocktail.

Un spectacle intéressant, mais avec des longueurs incroyables. Madame Von Teese a vraiment sauvé la soirée avec ses numéros, et ça aurait été vraiment intéressant qu’elle nous présente plus que deux chorégraphies… et qu’elle nous permette de vous la montrer en photos !

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires