Ed Kowalczyk
Critique Publié le

Ed Kowalczyk à l’Impérial Bell | Throwing Copper (de LIVE) a 20 ans !

À peine revenu d’Afrique du Sud, l’ex-chanteur du groupe Live avait rendez-vous ce vendredi à l’Impérial avec ses fans de la vieille capitale dans le cadre de la tournée commémorant le 20e anniversaire du lancement de l’album Throwing Copper. De toutes les dates prévues, seuls les arrêts en sol québécois présentent le chanteur accompagné de musiciens. Toutes les autres dates en sol nord-américain sont plutôt offertes en formule « unplugged ». La salle était bondée. Le public ne demandait qu’à entendre les hits de cet album mythique. Il fut bien servi!

C’est armé d’un large sourire que Kowalczyk s’amène avec quelques minutes de retard sur scène. Les fans ne lui en tiendront pas rigueur outre-mesure puisque, d’entrée de jeu, il leur livrera coup sur coup The Dam at Otter Creek et Selling The Drama.

« Comment allez-vous Québec? Ce soir, je vous offre les 14 chansons de Throwing Copper. Ça vous va? » lancera-t-il à la foule qui lui répondra par l’affirmative, les bras levés vers le plafond de la salle.

Puis, les esprits s’élèveront d’un cran supplémentaire dès que les premières notes de I Alone seront données. C’est bientôt toute la salle qui entonnera le refrain avec le chanteur. « Montréal devra travailler fort demain pour vous égaler! » ajoutera-t-il.

Kowalczyk est appuyé de solides musiciens qui demeurent fidèles à l’œuvre sans manquer d’y ajouter parfois leurs propres couleurs.

La foule est une fois de plus charmée par le charismatique chanteur qui, force est de l’admettre, est toujours bien en voix, malgré les tournées incessantes qui se suivent les unes après les autres. Il enchainera dans l’ordre tous les autres titres de l’album à succès paru en 1994, incluant bien sûr Lightning Crashes et All Over You. La salle de la rue St-Joseph est littéralement gonflée à bloc devant cette succession de hits et en redemande.

 

Un rappel pour les fans

Kowalzyk disparaitra momentanément de la scène sous les ovations et reviendra rapidement livrer coup sur coup d’autres classiques tel que Lakini’s Juice, Heaven et Turn My Head en plus de présenter deux chansons tirées de son dernier album solo. Cette soirée empreinte de nostalgie et de moments magiques se conclura de façon magistrale avec The Dolphin’s Cry, le charismatique chanteur se permettant même de descendre chanter parmi la foule qui n’en demandait pas tant!

Après deux ans d’absence en sol québécois, le chanteur a su livrer une performance digne de sa réputation. Le public était littéralement en délire devant cette succession de hits présentés sans faille.

Ed Kowalczyk sera à Montréal ce samedi au Club Soda et à Lac Mégantic ce dimanche au Musi-Café.

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires