Ariane Laniel
Entrevue Publié le

Entrevue avec Ariane Laniel | Un premier EP savamment bordélique

Cette semaine avait lieu le lancement de PACE THE BEAT, une campagne de financement secondant les recherches sur les maladie du cœur de la fondation du CHUM. Pour l’occasion, une quarantaine d’artistes québécois et canadiens de la relève étaient réunis, des artistes ayant tous offert une de leurs chansons pour la cause. Rencontrée dans le cadre de l’événement, Ariane Laniel nous parle de son premier EP en solo Mon Bordel, lancé à la fin du mois dernier. L’auteure-compositrice-interprète qui était de la première mouture de Mixmania se dévoile aussi sur ses projets à venir.

Sors-tu.ca : D’où vient le titre Mon Bordel?

Ariane Laniel : J’ai un petit côté bordélique. Il y a donc un côté autobiographique dans le titre. Pour décrire mon histoire, j’écris des chansons depuis que je suis toute petite. Mon Bordel, c’est donc plein de petits bouts de chansons que j’ai rassemblés depuis. C’est ma façon de créer que d’être un peu désordonnée, mais je finis par m’y retrouver.

Sors-tu.ca : Quel est l’inspiration de ton album?

Ariane Laniel : Il n’y a pas d’élément déclencheur qui m’a poussée vers l’écriture de cet album, mais c’est plutôt un reflet de mon parcours.

Sors-tu.ca : Mon Bordel est donc une sorte d’accomplissement de tout ce que tu as fait jusqu’à présent?

Ariane Laniel : Exactement!

Sors-tu.ca : Quelle chanson sur l’album te ressemble le plus?

Ariane Laniel : J’ai une relation assez particulière avec les chansons parce qu’elles viennent toutes de moi. Je crois que Mon Bordel est la chanson qui me représente le plus. J’aime beaucoup Sirène aussi, qui représente mon côté séducteur. Elle est un peu plus douce que les autres chansons sur l’album, mais mon réalisateur (John Anthony) y a ajouté du mordant. J’apprécie ces deux côtés, son début vraiment « smooth » puis la montée en intensité.

petite-vallee-2015-ArianeLanielSors-tu.ca : As-tu une anecdote de spectacle à nous raconter?

Ariane Laniel : Oui! C’est très drôle parce que la journée du lancement (de mon EP), j’organisais aussi beaucoup de choses. Pendant le test de son, j’en ai donc profité pour manger mon lunch, sur la scène. Puis, je me suis rendue compte après le spectacle que mon sandwich était resté sur le coin de la scène tout au long du lancement, dans son petit sac Ziploc, tout près du public. (rires)

Sors-tu.ca : Si tu avais à changer de style musical, quel serait-il?

Ariane Laniel : Justement, pour le prochain album, on (Ariane et son réalisateur) vise un style plus techno et avec plus de synthétiseur.

Ariane PaceTheBeat

Sors-tu.ca : Est-ce que tu comptes revisiter les titres du EP pour ce prochain album ou est-ce un tout nouveau projet?

Ariane Laniel : Non, on a envie d’aller complètement ailleurs. Ça fait déjà deux ans que je tourne avec les chansons de mon EP, que je les présente en spectacle et les teste devant le public. Je crois que lorsqu’on commence (dans le métier), on ne peut pas nécessairement faire un album tout de suite. On a besoin du pouls du public. À travers ces expériences, j’ai grandi en tant qu’artiste et je me suis peaufinée en studio aussi. Donc, pour le prochain album, on a envie d’aller un peu ailleurs. On a déjà de nouvelles chansons. Alors, je pense qu’on partirait à zéro.

Sors-tu.ca  : Finalement, quelle devise te représenterait le mieux?

Ariane Laniel : Je dirais la persévérance. Sans être une devise en soi, cette qualité m’a habitée toute ma vie. J’ai toujours voulu chanter. Peu importe les chemins et détours que je prends, la chanson est toujours mon objectif et il s’est réalisé avec ce projet. Je pense être capable de réaliser plusieurs autres projets du genre dans le futur!

photo_inside_04

 

Artistes
Villes
Salles

Vos commentaires