Coeur de Pirate
Entrevue Publié le

Entrevue avec Coeur de Pirate | 10 ans de carrière pour un spectacle d’exception aux Francos 2019

Pour la 31e édition des Francos de Montréal (14 au 22 juin), c’est une habituée du circuit qui se prépare à interpréter les plus beaux succès de son répertoire pour ses 10 ans de carrière. Ce soir, il ne s’agira pas d’une vieille gloire de la chanson qui foulera les planches de la Salle Wilfrid-Pelletier à 20h, mais bien de la jeune Béatrice Martin qui donnera un spectacle grandiose, entourée de plusieurs invités prestigieux.

À l’aube de ses trente ans seulement, celle qui s’est fait connaître artistiquement sous le nom de Coeur de Pirate a, pour ainsi dire, vécu une vie passablement riche en émotions. En 10 ans de carrière, elle fait paraître 5 albums studio tout en devenant une véritable vedette dans le monde de la francophonie… et même à travers le globe où des spectateurs mexicains ont, par exemple, chanté sans relâche les paroles de ses morceaux. « Vraiment, j’ai halluciné, j’ai pleuré… j’allais comme avoir mes règles », s’étonne encore, avec humour, l’artiste au micro du journaliste Nicolas Tittley, qui anima jeudi après-midi une conversation en compagnie des médias à la Maison du Festival.

Photo par Victor Diaz Lamich

 

Une mise en scène lumineuse

Dans le complexe de la Place des Arts, « là où il y a Casse-Noisette chaque année », celle qui s’est fait connaître en première partie de Benjamin Biolay s’apprête à offrir à ses fidèles admirateurs – et aux curieux mélomanes – un véritable point d’orgue à son dernier album En cas de tempête, ce jardin sera fermé, paru en juin 2018.

Pour ce spectacle exceptionnel, l’artiste outremontaise se présentera sur scène toute de blanc vêtue, prête à faire voguer son public dans une mise en scène particulièrement lumineuse, qui contraste avec ses premières prestations. « Avant, mes concerts étaient très très sombres. Sur ma tournée Rose, j’étais en noir, il y avait des projections noires, j’étais dans la pénombre totale. Là, le set est magnifique et incroyable. Il y a des marches qui montent vers le ciel, telle la scène de rêve dans Singin’ In The Rain. C’est très beau, on voit les musiciens tout en blanc, on a l’impression d’être dans une secte (rires) ».

Photo par Victor Diaz Lamich

Inspiré d’un spectacle donné récemment à la Salle Pleyel de Paris en compagnie du quatuor à corde Esca, la mère de la petite Romy donne un aperçu de ce qu’il adviendra de sa prestation d’une heure et demie programmée pour l’ouverture des Francos.

C’est vraiment un beau concert. Honnêtement, j’étais trop stressé à Pleyel pour vraiment avoir du fun. Là, je suis à Montréal, « hometown show », je vais méditer dans ma performance. Oui, je vais stresser… mais je vais profiter de tout ça.

Et malgré le fait que les spectateurs seront assis, la prestation sera tout de même mouvementée comme l’annonce l’artiste basée à Montréal. « C’est très rock, même si c’est un terme que l’on utilise moins ces temps-ci. Je suis plus dynamique sur scène. Avant je me cachais plus derrière le piano, et les gens seront très surpris. L’écoute ne sera pas pareille. Les gens en profitent, j’en profite et tout le monde est content. C’est une belle expérience ».

Coeur de Pirate au MTELUS en 2018, photo par Laurie-Anne Benoit

 

Loud en invité de marque

Parmi ses invités-amis prestigieux qui partageront la scène, la Québécoise peut compter sur son compatriote Loud pour qui elle a beaucoup d’admiration. « J’étais vraiment fan de Loud Lary Ajust, et je trouve cool parce que Simon, dans ses prod’, a beaucoup de références québécoises », souligne la chanteuse lorsqu’elle évoque l’auteur d’Une année record. « C’est mon ami Simon, il m’avait demandé d’être sur son album mais je pouvais pas parce que j’étais en vacances dans le Maine à ce moment-là. Et quand j’ai fais mon album, je lui ai demandé ».

Photo par Victor Diaz Lamich

N’hésitant pas à s’exprimer librement sur des sujets de société, comme ceux ayant à trait à la condition des communautés LGBTQ+, cette amatrice de rap se réjouit de compter notamment sur un musicien qui se rapproche de ses valeurs d’inclusion et de respect des autres.

Loud n’est pas problématique envers les femmes, et j’ai trouvé ça nice. Ça a été longtemps un genre musical qui était extrêmement ancré dans la misogynie et le sexisme, et même aujourd’hui, il y a des débats par rapport à ça. (…) Même si j’ai un amour pour le hip-hop qui date de très longtemps, je fais des choix maintenant.

Cette collaboration, tout comme celles avec Milk & Bone, Safia Nolin, Pomme et le Quatuor Esca, souligneront de la meilleure des manières une décennie de carrière durant laquelle Béatrice Martin aura sans aucun doute embellit les coeurs de nombreux pirates de ce monde.

Les Francos de Montréal débutent aujourd’hui, jusqu’au 22 juin prochain. Des billets pour le spectacle de Coeur de Pirate, ce soir à la Salle Wilfrid-Pelletier, sont encore disponible ici.

Événements à venir

Vos commentaires